share_book
Envoyer cet article par e-mail

La loi de la mère : Essai sur le sinthome sexuel

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La loi de la mère : Essai sur le sinthome sexuel

La loi de la mère : Essai sur le sinthome sexuel

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La loi de la mère : Essai sur le sinthome sexuel"

La loi de la mère vient des mots chargés de plaisir et de souffrance qui s'impriment dans l'inconscient de l'enfant, dès son plus jeune âge. Comme la langue maternelle, cette loi est constituée d'équivoques qui font le lit d'une certaine ambiguïté sexuelle et modèlent fantasmes et symptômes. Il s'agit alors de savoir s'il est possible (et comment ?) de sortir de cet assujettissement tant à la loi maternelle qu'à l'ambiguïté sexuelle qu'elle secrète, pour parvenir à ce que l'on appelle identité sexuelle. Dans cet ouvrage, j'étudie comment un enfant peut se séparer de sa mère et se soustraire à sa loi qui l'enchaîne parfois pour la vie et, en tout cas, le marque décisivement. Le " sinthome " - cette ultime conception du symptôme grâce à laquelle Lacan voulait supplanter l'oedipe - est souvent méconnu. Or, dès qu'on l'éclaire précisément, grâce à l'exemple clinique et au commentaire théorique, on aperçoit sa puissance et sa grande portée pratique. Le sinthome peut séparer l'enfant de sa mère, éventuellement sans le père, et mieux que lui parfois. De plus, il est une réponse possible à l'ambiguïté sexuelle. D'où mon sous-titre : Essai sur le sinthome sexuel. Grâce à ce point de vue novateur, on peut s'éviter bien des préjugés moraux et politiques qui parasitent certaines questions de société brûlantes se posant à l'orée du XXIe siècle, qu'elles soient relatives aux législations sur le mariage, la filiation ou l'adoption, au statut de la " santé mentale ", ou encore aux limites de la propriété revendiquée sur son corps.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 344  pages
  • Dimensions :  2.6cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Psychanalyse
  • ISBN :  2717854940
  • EAN13 :  9782717854947
  • Classe Dewey :  155.924
  • Langue : Français

D'autres livres de Geneviève Morel

Clinique du suicide

« Dès sa parution en 2002, Clinique du suicide s'est imposé comme une contribution essentielles à l'étude du suicide. Le débat qu'instaure cet critiques littéraires et des anthropologues se penchent résolument sur cette question toujours énigmatique : pourquoi un être humain se donne-t-i...

Voir tous les livres de Geneviève Morel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La loi de la mère vient des mots chargés de plaisir et de souffrance qui s'impriment dans l'inconscient de l'enfant, dès son plus jeune âge. Comme la langue maternelle, cette loi est constituée d'équivoques qui font le lit d'une certaine ambiguïté sexuelle et modèlent fantasmes et symptômes. Il s'agit alors de savoir s'il est possible (et comment ?) de sortir de cet assujettissement tant à la loi maternelle qu'à l'ambiguïté sexuelle qu'elle secrète, pour parvenir à ce que l'on appelle identité sexuelle. Dans cet ouvrage, j'étudie comment un enfant peut se séparer de sa mère et se soustraire à sa loi qui l'enchaîne parfois pour la vie et, en tout cas, le marque décisivement. Le " sinthome " - cette ultime conception du symptôme grâce à laquelle Lacan voulait supplanter l'oedipe - est souvent méconnu. Or, dès qu'on l'éclaire précisément, grâce à l'exemple clinique et au commentaire théorique, on aperçoit sa puissance et sa grande portée pratique. Le sinthome peut séparer l'enfant de sa mère, éventuellement sans le père, et mieux que lui parfois. De plus, il est une réponse possible à l'ambiguïté sexuelle. D'où mon sous-titre : Essai sur le sinthome sexuel. Grâce à ce point de vue novateur, on peut s'éviter bien des préjugés moraux et politiques qui parasitent certaines questions de société brûlantes se posant à l'orée du XXIe siècle, qu'elles soient relatives aux législations sur le mariage, la filiation ou l'adoption, au statut de la " santé mentale ", ou encore aux limites de la propriété revendiquée sur son corps.