share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ondes de choc : E-mails de New York 2001

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ondes de choc : E-mails de New York 2001

Ondes de choc : E-mails de New York 2001

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ondes de choc : E-mails de New York 2001"

Ecrivain et journaliste, Bernadette Richard se voit attribuer en 2001 une bourse d'écriture à New York. Elle voudrait tâter de la science-fiction, un genre qu'elle n'a jamais exploré. Ce qu'elle ignore, c'est que moins de deux mois après son arrivée, elle va être propulsée dans un scénario de SF que même Hollywood n'avait pas imaginé : le u septembre 2001. L'atelier qu'elle occupe n'est pas très éloigné des Twins. Difficile de jouer les Proust quand l'actualité vous rattrape.Dès le mardi fatal, elle retrouve sa plume journalistique pour différents médias de Suisse romande. Son voisin boursier, le Bernois Oliver Daehler, chorégraphe et photographe, assure la partie images. Dès son arrivée à New York, elle expédie des mails à ses proches. Elle raconte la Pomme à ses amis, à ses collègues, à son fils. Elle n'en garde aucun. A son retour, parmi les 1 500 à 1 800 e-mails envoyés à ses correspondants, quelques-uns les ont conservés et l'exhortent à publier cette chronique. Elle refuse : ce sont des potins et non de la littérature ! Son éditeur apprécie la démarche, l'écriture directe, automatique, souvent insolente, non passée au crible du travail littéraire, qui révèle l'envers du décor. Parmi les 600 pages sauvées, l'auteur en a choisi 180. Il n'y a aucune réécriture. Les messages, comme des dards, conservent leur acuité, leur tension, leur nervosité, révélant un genre d'écriture spontanément créé autour d'un nouveau moyen de communication.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 175  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.0cmx20.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   L'age D'homme Paru le
  • Collection : Contemporains
  • ISBN :  2825118303
  • EAN13 :  9782825118306
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernadette Richard

Hatier Vacances - du CE1 vers le CE2, 7/8 ans

Pour réviser facilement l'essentiel du programme grâce à: 64 pages d'exercices et de jeux, une histoire en 6 épisodes, des bilans et un aide-mémoire, des corrigés ...

Prix : 60 DH
L'équipe mixte du club Jordan du CM2 vers la 6e : 10/11 Ans

Réviser facilement l'essentiel du programme. 64 pages d'exercices et de jeux. Une histoire en 6 épisodes. Des bilans et un aide-mémoire. Des corrigés détachables....

Tout le programme avec Karim et ses cousins du CM2 à la 6e

40 pages de révisions. Une histoire en 6 épisodes. Des bilans et un memento. Des corrigés détachables. Une BD de L'élève Ducobu...

Voir tous les livres de Bernadette Richard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ecrivain et journaliste, Bernadette Richard se voit attribuer en 2001 une bourse d'écriture à New York. Elle voudrait tâter de la science-fiction, un genre qu'elle n'a jamais exploré. Ce qu'elle ignore, c'est que moins de deux mois après son arrivée, elle va être propulsée dans un scénario de SF que même Hollywood n'avait pas imaginé : le u septembre 2001. L'atelier qu'elle occupe n'est pas très éloigné des Twins. Difficile de jouer les Proust quand l'actualité vous rattrape.Dès le mardi fatal, elle retrouve sa plume journalistique pour différents médias de Suisse romande. Son voisin boursier, le Bernois Oliver Daehler, chorégraphe et photographe, assure la partie images. Dès son arrivée à New York, elle expédie des mails à ses proches. Elle raconte la Pomme à ses amis, à ses collègues, à son fils. Elle n'en garde aucun. A son retour, parmi les 1 500 à 1 800 e-mails envoyés à ses correspondants, quelques-uns les ont conservés et l'exhortent à publier cette chronique. Elle refuse : ce sont des potins et non de la littérature ! Son éditeur apprécie la démarche, l'écriture directe, automatique, souvent insolente, non passée au crible du travail littéraire, qui révèle l'envers du décor. Parmi les 600 pages sauvées, l'auteur en a choisi 180. Il n'y a aucune réécriture. Les messages, comme des dards, conservent leur acuité, leur tension, leur nervosité, révélant un genre d'écriture spontanément créé autour d'un nouveau moyen de communication.