share_book
Envoyer cet article par e-mail

Robert II : Fils de Hugues Capet

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Robert II : Fils de Hugues Capet

Robert II : Fils de Hugues Capet

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Robert II : Fils de Hugues Capet"

Robert II, fils de Hugues Capet, roi de France de 1096 à 1131, fut un souverain que ses qualités et ses vertus firent béatifier de son vivant par la voix populaire. Surnommé le Pieux à cause de sa grande dévotion, de sa culture théologique et de ses fondations religieuses, il aurait pu être surnommé le Bon à cause de son amour des pauvres et de son dévouement pour eux, ou aussi, le juste à cause de son noble rôle d'arbitre à l'égard de ses vassaux. Malheureusement, sa politique matrimoniale le fit tour à tour s'opposer à l'Eglise et à la Cour. Marié tôt à Rozala d'Italie, qu'il répudia pour des motifs invoqués comme légitimes par lui-même, il s'unit à Berthe de Bourgogne, dont il dut, menacé d'excommunication, se séparer pour des raisons cette fois canoniques. Après avoir subi l'excommunication, il épousa finalement Constance d'Arles, fantasque, intrigante et impopulaire. La réussite politique de ce règne fut, hélas, ternie par des désastres naturels (inondations, peste, famines, incendies) qui désolèrent, appauvrirent et décimèrent la population du royaume, et qui donnèrent naissance ensuite aux légendes de " la terreur de l'an mil " annonciatrice de la fin du monde.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 249  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Pygmalion Paru le
  • Collection : Histoire des rois de France
  • ISBN :  2756400114
  • EAN13 :  9782756400112
  • Classe Dewey :  920
  • Langue : Français

D'autres livres de Ivan Gobry

Vocabulaire grec de la philosophie

Voici enfin un ouvrage de référence qu'on ne trouvait jusqu'ici ni dans les bibliothèques, ni chez les libraires : un dictionnaire de la langue grecque employée par les philosophes depuis les origines jusqu'au VIe siècle de notre ère. On y trouve non seulement 370 mots essentiels à [....]...

Louis X : Fils de Philippe IV le bel, 1314-1316

Louis X, surnommé le Hutin, c'est-à-dire le Querelleur, fut le fils aîné de Philippe IV le Bel. À la fin du gouvernement paternel, il assista au procès des Templiers et à la condamnation de son épouse et de ses deux belles-soeurs, accusées d'adultère sur des preuves très incertaines. Deve...

Voir tous les livres de Ivan Gobry

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Robert II, fils de Hugues Capet, roi de France de 1096 à 1131, fut un souverain que ses qualités et ses vertus firent béatifier de son vivant par la voix populaire. Surnommé le Pieux à cause de sa grande dévotion, de sa culture théologique et de ses fondations religieuses, il aurait pu être surnommé le Bon à cause de son amour des pauvres et de son dévouement pour eux, ou aussi, le juste à cause de son noble rôle d'arbitre à l'égard de ses vassaux. Malheureusement, sa politique matrimoniale le fit tour à tour s'opposer à l'Eglise et à la Cour. Marié tôt à Rozala d'Italie, qu'il répudia pour des motifs invoqués comme légitimes par lui-même, il s'unit à Berthe de Bourgogne, dont il dut, menacé d'excommunication, se séparer pour des raisons cette fois canoniques. Après avoir subi l'excommunication, il épousa finalement Constance d'Arles, fantasque, intrigante et impopulaire. La réussite politique de ce règne fut, hélas, ternie par des désastres naturels (inondations, peste, famines, incendies) qui désolèrent, appauvrirent et décimèrent la population du royaume, et qui donnèrent naissance ensuite aux légendes de " la terreur de l'an mil " annonciatrice de la fin du monde.