share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le retour du protectionnisme

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le retour du protectionnisme

Le retour du protectionnisme

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le retour du protectionnisme"

Un monde d'entreprises (Rapport Anteios 2009) avait souligné en quoi l'expression " économie de marché " tendait à faire oublier le rôle essentiel et le pouvoir des entreprises. L'expression " libre-échange " ne masque-t-elle pas la réalité moins douce d'une " mise en concurrence " ? Depuis deux siècles, le libre-échange a certes gagné du terrain, mais alors que de nombreuses théories économiques nous ont démontré ses avantages absolus sur le protectionnisme, il semble que ce dernier soit toujours " renaissant ". Le protectionnisme a-t-il ses raisons que la raison économique ne veut point reconnaître ? L'économique bute sur le politique, les choix sociaux et culturels de nations ou groupes de nations. Il bute aussi sur le " temps ", au sens où la concurrence des biens et services et la circulation du capital sont bien plus rapides que les ajustements du capital humain et des modèles sociaux : la concurrence est plus rapide que le reclassement d'une ouvrière textile dans le secteur des nanotechnologies... ou que l'amélioration des conditions de travail dans les mines chinoises. Ainsi s'explique un protectionnisme dont les formes semblent en perpétuelle évolution et qui méritait pour cela une nouvelle définition, tant il concerne aussi les mouvements de capitaux, d'information et ceux des hommes. Ainsi s'explique un protectionnisme qu'il ne s'agit pas de défendre ou de condamner mais de comprendre...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 352  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.0cmx21.4cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Major
  • ISBN :  2130574114
  • EAN13 :  9782130574118
  • Classe Dewey :  382.73
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un monde d'entreprises (Rapport Anteios 2009) avait souligné en quoi l'expression " économie de marché " tendait à faire oublier le rôle essentiel et le pouvoir des entreprises. L'expression " libre-échange " ne masque-t-elle pas la réalité moins douce d'une " mise en concurrence " ? Depuis deux siècles, le libre-échange a certes gagné du terrain, mais alors que de nombreuses théories économiques nous ont démontré ses avantages absolus sur le protectionnisme, il semble que ce dernier soit toujours " renaissant ". Le protectionnisme a-t-il ses raisons que la raison économique ne veut point reconnaître ? L'économique bute sur le politique, les choix sociaux et culturels de nations ou groupes de nations. Il bute aussi sur le " temps ", au sens où la concurrence des biens et services et la circulation du capital sont bien plus rapides que les ajustements du capital humain et des modèles sociaux : la concurrence est plus rapide que le reclassement d'une ouvrière textile dans le secteur des nanotechnologies... ou que l'amélioration des conditions de travail dans les mines chinoises. Ainsi s'explique un protectionnisme dont les formes semblent en perpétuelle évolution et qui méritait pour cela une nouvelle définition, tant il concerne aussi les mouvements de capitaux, d'information et ceux des hommes. Ainsi s'explique un protectionnisme qu'il ne s'agit pas de défendre ou de condamner mais de comprendre...