share_book
Envoyer cet article par e-mail

Basho, maitre de Haiku

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Basho, maitre de Haiku

Basho, maitre de Haiku

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : 104,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Basho, maitre de Haiku"

Bashô (1644-1694) est sans aucun doute le plus grand poète japonais de l'époque Edo. Disciple laïc du zen, cet ermite itinérant fut l'un des principaux artisans de la « nouvelle manière » des haïkus, affranchie des conventions de l'époque au profit d'une expression libre : « Retourner à l'expérience immédiate. Là réside la poésie ». Ses fameux journaux de voyage, dans lesquels il décrit ses pèlerinages poétiques à travers le Japon, forment la trame du présent portrait spirituel, auquel succède une anthologie bilingue de ses haïkus.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 212  pages
  • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx17.4cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Editions Albin Michel Paru le
  • Collection : Spiritualités vivantes
  • ISBN :  2226220410
  • EAN13 :  9782226220417
  • Classe Dewey :  100
  • Langue : Français

D'autres livres de Hervé Collet

L'art de bien vieillir dans l'esprit du Tao

Au milieu de ma vie je me suis épris du tao sur mes vieux jours j'habite au pied de la montagne du sud quand l'envie me prend, solitaire je m'y rends de choses si merveilleuses je suis le seul à jouir je marche jusqu'à la source assis, je regarde les nuages qui s'élèvent par hasard je rencontre...

L'art de la sieste et la quiétude

Dans cette belle anthologie de poésie chinoise, l'art de la sieste est célébré comme jamais : sous la brise douce de l'été, maîtres ch'an et taoïstes célèbrent le non-agir, le détachement, la joie de vivre et de se laisser vivre en harmonie avec la nature... qui s'accompagnent souvent d'u...

L'art de vivre du tao : Poèmes traduits du chinois et présentés par Hervé Collet et Cheng Wing Fun

La tradition taoïste, qui célèbre la vie pleinement vécue et la jouissance de l'instant présent, a donné à la Chine ses meilleurs poètes. Ce sont eux qui ont su rendre le mieux l'atmosphère si particulière du tao et du zen, faite de contemplation et d'ivresse certes, mais avant tout de lib...

Voir tous les livres de Hervé Collet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Bashô (1644-1694) est sans aucun doute le plus grand poète japonais de l'époque Edo. Disciple laïc du zen, cet ermite itinérant fut l'un des principaux artisans de la « nouvelle manière » des haïkus, affranchie des conventions de l'époque au profit d'une expression libre : « Retourner à l'expérience immédiate. Là réside la poésie ». Ses fameux journaux de voyage, dans lesquels il décrit ses pèlerinages poétiques à travers le Japon, forment la trame du présent portrait spirituel, auquel succède une anthologie bilingue de ses haïkus.