share_book
Envoyer cet article par e-mail

La mort en face : Le dossier gladiateurs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La mort en face : Le dossier gladiateurs

La mort en face : Le dossier gladiateurs

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La mort en face : Le dossier gladiateurs"

La gladiature est un phénomène économique et social fondamental pour la compréhension de la civilisation romaine. Complexe et diverse, elle est souvent caricaturée pour ne voir dans cette pratique qu'une exaltation des penchants sanguinaires et barbares des Romains. Depuis les premiers auteurs chrétiens, ce phénomène est toujours abordé avec une certaine distance et un a priori moral constant. Pourtant, malgré la condamnation de ces tueries, ce spectacle continue à passionner par le biais de péplums qui s'appuient toujours sur la vision moralisante et voyeuriste du XIXe siècle. Pour éviter ce travers, il est nécessaire de poser certaines questions : pourquoi ce qui n'est au départ qu'un rituel funéraire prend-il une telle ampleur, et pourquoi ces gladiateurs esclaves, qui se révoltent avec Spartacus, deviennent-ils ensuite des volontaires idolâtrés par les foules ? Il convient également de percevoir le caractère fondamentalement technique des gladiateurs : le mirmillon, le rétiaire ou le thrace sont le fruit d'une évolution séculaire et ont leur propre signification aux yeux du public. Ce phénomène doit aussi être apprécié sous l'angle économique : quels ressorts financiers et politiques permettent d'entretenir des milliers de gladiateurs pendant trois siècles ? Cet ouvrage introduit aussi le lecteur dans le ludus, là où vivent et où s'entraînent les gladiateurs, là où leurs armes sont élaborées. On suit enfin les gladiateurs dans l'arène, jusqu'à l'instant crucial où le vaincu remet son sort « entre les mains » du public. Ainsi, en s'appuyant sur les textes et l'épigraphie, sur un corpus iconographique de plus de mille cinq cents représentations de gladiateurs et sur les enseignements les plus récents de l'archéologie expérimentale, il est possible de mieux comprendre la réalité de la gladiature. Par son universalité et sa durée, elle constitue une composante forte de la pax romana, et non une marque de décadence.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 537  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.2cmx24.2cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : ESSAIS SCIENCES
  • ISBN :  2742780599
  • EAN13 :  9782742780594
  • Classe Dewey :  937
  • Langue : Français

D'autres livres de Eric Teyssier

Les romains : A petits pas

Plus que tout autre, ta civilisation romaine nous a laissé de nombreuses traces : routes, amphithéâtres, cirques... et même une ville entière, Pompéi ! Dans toute l'Europe, ces vestiges témoignent du rayonnement de Rome, de la République à l'Empire. Propriétaires terriens ou esclaves, lég...

Voir tous les livres de Eric Teyssier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La gladiature est un phénomène économique et social fondamental pour la compréhension de la civilisation romaine. Complexe et diverse, elle est souvent caricaturée pour ne voir dans cette pratique qu'une exaltation des penchants sanguinaires et barbares des Romains. Depuis les premiers auteurs chrétiens, ce phénomène est toujours abordé avec une certaine distance et un a priori moral constant. Pourtant, malgré la condamnation de ces tueries, ce spectacle continue à passionner par le biais de péplums qui s'appuient toujours sur la vision moralisante et voyeuriste du XIXe siècle. Pour éviter ce travers, il est nécessaire de poser certaines questions : pourquoi ce qui n'est au départ qu'un rituel funéraire prend-il une telle ampleur, et pourquoi ces gladiateurs esclaves, qui se révoltent avec Spartacus, deviennent-ils ensuite des volontaires idolâtrés par les foules ? Il convient également de percevoir le caractère fondamentalement technique des gladiateurs : le mirmillon, le rétiaire ou le thrace sont le fruit d'une évolution séculaire et ont leur propre signification aux yeux du public. Ce phénomène doit aussi être apprécié sous l'angle économique : quels ressorts financiers et politiques permettent d'entretenir des milliers de gladiateurs pendant trois siècles ? Cet ouvrage introduit aussi le lecteur dans le ludus, là où vivent et où s'entraînent les gladiateurs, là où leurs armes sont élaborées. On suit enfin les gladiateurs dans l'arène, jusqu'à l'instant crucial où le vaincu remet son sort « entre les mains » du public. Ainsi, en s'appuyant sur les textes et l'épigraphie, sur un corpus iconographique de plus de mille cinq cents représentations de gladiateurs et sur les enseignements les plus récents de l'archéologie expérimentale, il est possible de mieux comprendre la réalité de la gladiature. Par son universalité et sa durée, elle constitue une composante forte de la pax romana, et non une marque de décadence.