share_book
Envoyer cet article par e-mail

A la vie, à la mort !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
A la vie, à la mort !

A la vie, à la mort !

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "A la vie, à la mort !"

Récit traduit de l'hébreu par : Laurence Sendrowicz Après une opération chirurgicale réussie, Yoram Kaniuk est soudain tombé dans le coma, où il est resté pendant plusieurs semaines. De ce voyage inerte, l’écrivain rapporte un texte incisif, écrit d’un jet semble-t-il, où le lecteur retrouve les héros qui ont peuplé ses précédents livres (notamment le Dernier Juif) mais dans la version qu’en donne à présent l’homme âgé qu’est devenu leur auteur. Que reste-t-il lorsque l’on a perdu toute dignité physique mais qu’on est là et bien là, comment se supporter lorsque tout se déglingue ? Kaniuk, dont les yeux ne cessent de briller de malice et d’intelligence, se peint sans concession, touche à l’intime en évitant tout voyeurisme malsain, et narre des situations tellement cocasses que, bien souvent, c’est le rire qui l’emporte. L’Israël d’aujourd’hui n’est pas le pays dont il avait rêvé et tout ce livre est aussi, en arrière-plan, un hymne aux déçus, sans amertume, avec seulement de la tristesse. Un livre où Kaniuk distille le meilleur de lui-même.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 220  pages
  • Dimensions :  2.4cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Littérature étrangère
  • ISBN :  2213655626
  • EAN13 :  9782213655628
  • Classe Dewey :  892
  • Langue : Français

D'autres livres de Yoram Kaniuk

Le dernier Juif

Sujet d'études d'un centre spécialisé de Tel-Aviv, Evenezer Schneorsohn enregistre des cassettes sur lesquelles il témoigne de son expérience unique dans un camp de la mort : convaincu qu'il serait le seul survivant de l'holocauste, il a réussi, par un curieux phénomène d'effacement de soi, ...

Comme chiens et chats

Dans le brouillard d'un affreux cauchemar, une jeune femme se réveille en larmes, terrorisée. Pour capter les sensations fugitives qui l'assaillent, elle griffonne quelques mots sur une feuille de papier. Il est question d'un tigre, d'une bombe, de sang... Adar, vingt-sept ans, qui se partage entr...

1948

 Né en 1930 à Tel-Aviv, Yoram Kaniuk est peintre, journaliste et écrivain. Après avoir participé à la guerre d’Indépendance d’Israël, en 1948, il est parti vivre à New York. De retour en Israël en 1962, il commence à publier romans et nouvelles. Traduites en quatorze langues, ses œu...

Voir tous les livres de Yoram Kaniuk

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Récit traduit de l'hébreu par : Laurence Sendrowicz Après une opération chirurgicale réussie, Yoram Kaniuk est soudain tombé dans le coma, où il est resté pendant plusieurs semaines. De ce voyage inerte, l’écrivain rapporte un texte incisif, écrit d’un jet semble-t-il, où le lecteur retrouve les héros qui ont peuplé ses précédents livres (notamment le Dernier Juif) mais dans la version qu’en donne à présent l’homme âgé qu’est devenu leur auteur. Que reste-t-il lorsque l’on a perdu toute dignité physique mais qu’on est là et bien là, comment se supporter lorsque tout se déglingue ? Kaniuk, dont les yeux ne cessent de briller de malice et d’intelligence, se peint sans concession, touche à l’intime en évitant tout voyeurisme malsain, et narre des situations tellement cocasses que, bien souvent, c’est le rire qui l’emporte. L’Israël d’aujourd’hui n’est pas le pays dont il avait rêvé et tout ce livre est aussi, en arrière-plan, un hymne aux déçus, sans amertume, avec seulement de la tristesse. Un livre où Kaniuk distille le meilleur de lui-même.