share_book
Envoyer cet article par e-mail

Albert Londres: Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Albert Londres: Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932

Albert Londres: Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Albert Londres: Vie et mort d'un grand reporter, 1884-1932"

Parti de Vichy pour Lyon puis Paris, Albert Londres voulait être poète. Il le restera toute sa vie, à sa manière. Chroniqueur au Palais-Bourbon, il est aux Dardanelles en 1915 et ne cessera dès lors de parcourir et le monde, et les " mondes " : ceux des bagnes, des asiles, des cyclistes " forçats de la route ". Dès 1924, ce grand reporter devient aussi redresseur de torts, quand il commence de dénoncer ce qui le scandalise, de " porter le fer dans la plaie et de juger la chose jugée ". Don Quichotte entêté, journaliste ambitieux sous un masque d'indolence, Albert Londres est aussi l'homme d'une seule femme, le père attendri de Florise, le spectateur ému de La ronde de nuit de Rembrandt. Il meurt le 16 mai 1932 dans l'incendie du Georges-Philippar qui le ramenait de Chine, où il était parti pour une enquête ou une mission dont l'objet restera à jamais mystérieux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 632  pages
  • Dimensions :  3.2cmx10.8cmx16.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070382265
  • EAN13 :  9782070382262
  • Classe Dewey :  070.92
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Assouline

La Cliente

En poursuivant des recherches sur la vie d'un écrivain, un biographe découvre par hasard des milliers de lettres de dénonciation. Ecrites sous l'Occupation, elles sont en principe inconsultables. L'une d'entre elles concerne l'un de ses propres amis, un commerçant dont la famille a été déport...

Prix : 69 DH
Etat limite

"... Entre ses amis rangés et ses amis dérangés, il éprouverait toujours une secrète attirance pour les seconds. Ceux dont l'esprit avait fait un pas de côté. La fêlure, voilà ce qui le captivait chez les gens. Toute sa curiosité n'avait pour objet que de cerner le lieu et l'instant de ...

Prix : 87 DH

Double Vie

" Ils avaient conscience que, après s'être simplement aimés, ils s'aimaient encore. Quand il leur arrivait de ne plus s'aimer, ils s'accommodaient de la situation. Non plus par instinct, ni par hantise de l'inconnu, mais par calcul : les raisons de rester ensemble étaient plus nombreuses et plus...

Prix : 75 DH
Rosebud

" ROSEBUD, nom, masculin, de l'anglais rosebud signifiant "bouton de rose", métaphore issue du film Citizen Kane... " Plus de trente ans que je cherche le rosebud en chacun. Ce petit rien qui nous trahit en nous dévoilant aux autres. Le rosebud peut être un vêtement, un objet, un geste. Un ...

Prix : 70 DH

Voir tous les livres de Pierre Assouline

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Parti de Vichy pour Lyon puis Paris, Albert Londres voulait être poète. Il le restera toute sa vie, à sa manière. Chroniqueur au Palais-Bourbon, il est aux Dardanelles en 1915 et ne cessera dès lors de parcourir et le monde, et les " mondes " : ceux des bagnes, des asiles, des cyclistes " forçats de la route ". Dès 1924, ce grand reporter devient aussi redresseur de torts, quand il commence de dénoncer ce qui le scandalise, de " porter le fer dans la plaie et de juger la chose jugée ". Don Quichotte entêté, journaliste ambitieux sous un masque d'indolence, Albert Londres est aussi l'homme d'une seule femme, le père attendri de Florise, le spectateur ému de La ronde de nuit de Rembrandt. Il meurt le 16 mai 1932 dans l'incendie du Georges-Philippar qui le ramenait de Chine, où il était parti pour une enquête ou une mission dont l'objet restera à jamais mystérieux.