share_book
Envoyer cet article par e-mail

Profession mannequin : Inès de la Fressange, conversations avec Marianne Mairesse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Profession mannequin : Inès de la Fressange, conversations avec Marianne Mairesse

Profession mannequin : Inès de la Fressange, conversations avec Marianne Mairesse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Profession mannequin : Inès de la Fressange, conversations avec Marianne Mairesse"

Elle était trop grande, trop maigre, trop masculine. La mode des années dix préférait les belles blondes à la chevelure fantasmatique et à la dentition de piano. Pourtant, Inès de la Fressange est devenue la première mannequin star de l'histoire de la mode. Parce qu'elle a inventé un style, une allure et révolutionné la manière de défiler. Baptisée " le mannequin qui parle ", elle a séduit, au-delà du monde de la mode, par son naturel, son humour et son piquant. Aujourd'hui encore, tout le monde connaît " Inès ". A quarante-cinq ans, elle a décidé de raconter son itinéraire. Son enfance romanesque dans la haute société parisienne, ses rencontres avec les plus grands couturiers (Karl Lagerfeld, Christian Lacroix...) et les plus grands photographes (Paolo Roversi, Guy Bourdin...), son rôle d'égérie de la maison Chanel dans les années quatre-vingt. Elle confie aussi les dessous d'un métier parfois sinistre qui, avoue-t-elle, lui a finalement apporté peu d'épanouissement. Figure du monde de la mode, elle a créé sa propre maison comme styliste et a renoué, depuis un an, avec les podiums et les photos de magazine. Sans jamais se prendre au sérieux. Place à la femme Inès.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 188  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx22.4cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Hachette Littérature Paru le
  • ISBN :  2012356249
  • EAN13 :  9782012356245
  • Classe Dewey :  920
  • Langue : Français

D'autres livres de Inès de La Fressange

La parisienne

L'ADN de la Parisienne Il n'est pas nécessaire d'être née à Paris pour avoir le style de la Parisienne. J'en suis le meilleur exemple : j'ai vu le jour à Saint-Tropez ! Avoir l'attitude made in Paris est plus un état d'esprit. Être rock et jamais bourgeoise par exemple. La Parisienne ne tombe...

Prix : 322 DH

Voir tous les livres de Inès de La Fressange

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Elle était trop grande, trop maigre, trop masculine. La mode des années dix préférait les belles blondes à la chevelure fantasmatique et à la dentition de piano. Pourtant, Inès de la Fressange est devenue la première mannequin star de l'histoire de la mode. Parce qu'elle a inventé un style, une allure et révolutionné la manière de défiler. Baptisée " le mannequin qui parle ", elle a séduit, au-delà du monde de la mode, par son naturel, son humour et son piquant. Aujourd'hui encore, tout le monde connaît " Inès ". A quarante-cinq ans, elle a décidé de raconter son itinéraire. Son enfance romanesque dans la haute société parisienne, ses rencontres avec les plus grands couturiers (Karl Lagerfeld, Christian Lacroix...) et les plus grands photographes (Paolo Roversi, Guy Bourdin...), son rôle d'égérie de la maison Chanel dans les années quatre-vingt. Elle confie aussi les dessous d'un métier parfois sinistre qui, avoue-t-elle, lui a finalement apporté peu d'épanouissement. Figure du monde de la mode, elle a créé sa propre maison comme styliste et a renoué, depuis un an, avec les podiums et les photos de magazine. Sans jamais se prendre au sérieux. Place à la femme Inès.