share_book
Envoyer cet article par e-mail

Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Où cours-tu ? Ne sais-tu pas que le ciel est en toi ?"

Je fuis, tu fuis, nous fuyons… Qui aujourd'hui ne court pas, ignorant après quoi, sans savoir où, mais toujours plus vite dans une société érigeant la mobilité en culte et fustigeant l'archaïsme de ceux qui rechignent à sacrifier aveuglément ce qui est au nom de ce qui sera. Difficile de ne pas suivre le mouvement. Difficile de ne pas déposer sur la rive croyances et espoirs, de ne pas plonger dans le fleuve, oubliant ses rives et laissant se noyer toute soif d'absolu. Christiane Singer, dont on connaît les romans, nous livre à travers une suite de digressions autour de quelques souvenirs personnels, son regard sur les temps qui courent. Croyante, sa foi ne la tourne pas vers un Ciel lointain et immobile. L'éternité, c'est au cœur de notre vie inquiète et agitée qu'elle la découvre, dans l'élan qui nous porte vers l'autre et nous fait partager, de manière parfois fugitive, quelque chose de son existence. Car sous l'écume et l'agitation de surface, l'amour est ce courant de fond qui nous porte et contre lequel se perdent ceux qui lui résistent. Aimer… pour suivre le mouvement de la vie. Puisse le lecteur se laisser embarquer ! --Émilio Balturi

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 173  pages
  • Dimensions :  2.0cmx12.0cmx19.8cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • Collection : Spiritualités
  • ISBN :  222612263X
  • EAN13 :  9782226122636
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

D'autres livres de Christiane Singer

Derniers fragments d'un long voyage

Le 1er septembre, un jeune médecin annonce à Christiane Singer qu'elle a encore six mois au plus devant elle. Le 1er mars, Christiane Singer clôt le carnet de bord de ce long voyage. " Le voyage - ce voyage-là du moins - est pour moi terminé. A partir de demain, mieux : à partir de cet [......

Eloge du mariage, de l'engagement et autres folies

Loin des clichés éculés sur l'enfer conjugal, voici un livre tendre et d'une grande sensibilité sur ce lien étrange qui unit deux êtres dont l'engagement est un véritable pari sur un avenir chargé d'incertitudes. L'inconscience des amoureux n'est pourtant pas folie. Ils sont les vrais [.....

Prix : 62 DH

N'oublie pas les chevaux écumants du passé

Comme une fenêtre ouverte sur le monde, les paroles de Christiane Singer ont le ton libre d'une conversation intime. Profonde sans jamais être inaccessible, simple sans être légère, elle nous invite à la réflexion et au partage, évoquant au fil de cette méditation aussi lumineuse que [.....

Voir tous les livres de Christiane Singer

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Je fuis, tu fuis, nous fuyons… Qui aujourd'hui ne court pas, ignorant après quoi, sans savoir où, mais toujours plus vite dans une société érigeant la mobilité en culte et fustigeant l'archaïsme de ceux qui rechignent à sacrifier aveuglément ce qui est au nom de ce qui sera. Difficile de ne pas suivre le mouvement. Difficile de ne pas déposer sur la rive croyances et espoirs, de ne pas plonger dans le fleuve, oubliant ses rives et laissant se noyer toute soif d'absolu. Christiane Singer, dont on connaît les romans, nous livre à travers une suite de digressions autour de quelques souvenirs personnels, son regard sur les temps qui courent. Croyante, sa foi ne la tourne pas vers un Ciel lointain et immobile. L'éternité, c'est au cœur de notre vie inquiète et agitée qu'elle la découvre, dans l'élan qui nous porte vers l'autre et nous fait partager, de manière parfois fugitive, quelque chose de son existence. Car sous l'écume et l'agitation de surface, l'amour est ce courant de fond qui nous porte et contre lequel se perdent ceux qui lui résistent. Aimer… pour suivre le mouvement de la vie. Puisse le lecteur se laisser embarquer ! --Émilio Balturi