share_book
Envoyer cet article par e-mail

Cours sur la première recherche logique de Husserl

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Cours sur la première recherche logique de Husserl

Cours sur la première recherche logique de Husserl

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Cours sur la première recherche logique de Husserl"

L'analyse scrupuleuse de la Première Recherche Logique nous fait découvrir la problématique qui est celle de Husserl dans le commencement de son philosopher. Sous l'égide de Bolzano et de Brentano, Husserl commence en effet une critique analytique de la connaissance qui relève d'un certain positivisme tablant sur la notion de signe. Sa phénoménologie est alors une théorie de la connaissance que Husserl élabore à l'intention du logicien. Sous l'égide d'une requête portant sur l'expression et la signification, Husserl reprend les travaux antérieurs orientés vers la sémiotique qu'il concevait comme une contribution à la logique des signes: celle-ci proposait déjà la description des actes vécus de la conscience cogitante. Certes, la notion d'élucidation viendra compléter ces premiers textes sur le signe conçu comme " concept relationnel ". Séparant l'indication et les expressions ou signes signifiants, Husserl travaille à la notion d'analyticité, la proposition analytique exprimant une vérité dérivée d'une proposition synthétique plus générale et annonçant des vérités supérieures

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 90  pages
  • Dimensions :  0.8cmx20.4cmx31.4cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • Collection : Epistémologie et Philosophie des Sciences
  • ISBN :  2747546241
  • EAN13 :  9782747546249
  • Classe Dewey :  193
  • Langue : Français

D'autres livres de Angèle Kremer Marietti

Jean-Paul Sartre et le désir d'être : Une lecture de L'Etre et le néant

La notion à laquelle aboutit L'être et le néant est bien celle du " désir d'être " qui, selon Sartre, définit et caractérise le plus concrètement possible l'être humain. On avait généralement (et peut-être plus aisément) retenu la notion sartrienne de " manque d'être " relative à l'hu...

Voir tous les livres de Angèle Kremer Marietti

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'analyse scrupuleuse de la Première Recherche Logique nous fait découvrir la problématique qui est celle de Husserl dans le commencement de son philosopher. Sous l'égide de Bolzano et de Brentano, Husserl commence en effet une critique analytique de la connaissance qui relève d'un certain positivisme tablant sur la notion de signe. Sa phénoménologie est alors une théorie de la connaissance que Husserl élabore à l'intention du logicien. Sous l'égide d'une requête portant sur l'expression et la signification, Husserl reprend les travaux antérieurs orientés vers la sémiotique qu'il concevait comme une contribution à la logique des signes: celle-ci proposait déjà la description des actes vécus de la conscience cogitante. Certes, la notion d'élucidation viendra compléter ces premiers textes sur le signe conçu comme " concept relationnel ". Séparant l'indication et les expressions ou signes signifiants, Husserl travaille à la notion d'analyticité, la proposition analytique exprimant une vérité dérivée d'une proposition synthétique plus générale et annonçant des vérités supérieures