share_book
Envoyer cet article par e-mail

Coupable d'anorexie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Coupable d'anorexie

Coupable d'anorexie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Coupable d'anorexie"

Novembre 1994. À 38 kilos pour 1 m 73, Marie-Claire ne peut refuser l'hospitalisation. La première d'une longue série, parcourue d'améliorations et de dégringolades. Malgré elle, cette institutrice de trente-deux ans triche avec la thérapie, avec ceux, médecins, parents, amis, qui souhaitent la voir sortir de cet enfer. " Je n 'arrête pas de me regarder, de me toucher depuis que j 'ai repris un peu de poids. Comme si j'essayais d'apprivoiser ce nouveau corps. Ma tête n'accepte rien. Je regrette toujours mes 38 kg. Mais je m 'acharne sur cette bête qui en moi me ronge. " Dans ces pages, Marie-Claire témoigne de la difficulté de ce combat, où l'anorexie est un monstre qui la dévore. " Je n'y arrive pas. Je ne parviens pas à me soigner Et si la médecine est impuissante face à l'anorexie, alors, moi je le suis davantage encore parce que je ne connais pas le remède et l'anorexie ne peut qu'être plus forte que moi puisqu'elle m 'enlève toutes mes forces, toute mon énergie. " Un récit plein de souffrance, de remises en cause, de courage, d'opiniâtreté. Une certitude finira par s'imposer : "J'ai envie de vivre. "

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 114  pages
  • Dimensions :  0.8cmx13.6cmx20.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • ISBN :  2296127363
  • EAN13 :  9782296127364
  • Classe Dewey :  610
  • Langue : Français

D'autres livres de Marie-Claire

Balcons et Terrasses : 100 Plantes faciles pour 4 saisons

Ce guide pratique vous donnera les recettes pour réussir vos plantations dans ces milieux a priori bien peu faits pour les végétaux que sont les balcons et terrasses. Côté technique, vous saurez comment éviter les principaux écueils pour agir en pleine connaissance de cause en vous simplifian...

Voir tous les livres de Marie-Claire

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Novembre 1994. À 38 kilos pour 1 m 73, Marie-Claire ne peut refuser l'hospitalisation. La première d'une longue série, parcourue d'améliorations et de dégringolades. Malgré elle, cette institutrice de trente-deux ans triche avec la thérapie, avec ceux, médecins, parents, amis, qui souhaitent la voir sortir de cet enfer. " Je n 'arrête pas de me regarder, de me toucher depuis que j 'ai repris un peu de poids. Comme si j'essayais d'apprivoiser ce nouveau corps. Ma tête n'accepte rien. Je regrette toujours mes 38 kg. Mais je m 'acharne sur cette bête qui en moi me ronge. " Dans ces pages, Marie-Claire témoigne de la difficulté de ce combat, où l'anorexie est un monstre qui la dévore. " Je n'y arrive pas. Je ne parviens pas à me soigner Et si la médecine est impuissante face à l'anorexie, alors, moi je le suis davantage encore parce que je ne connais pas le remède et l'anorexie ne peut qu'être plus forte que moi puisqu'elle m 'enlève toutes mes forces, toute mon énergie. " Un récit plein de souffrance, de remises en cause, de courage, d'opiniâtreté. Une certitude finira par s'imposer : "J'ai envie de vivre. "