share_book
Envoyer cet article par e-mail

La comédie de Terracina - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1994

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La comédie de Terracina - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1994

La comédie de Terracina - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1994

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La comédie de Terracina - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1994"

Nous sommes en décembre 1816. Le décor : une auberge et un palais à Terracina, ville frontière séparant Rome du royaume de Naples. Côté cour, Henri Beyle, trente-trois ans, que l'on ne connaît pas encore sous le nom de Stendhal et qui parcourt l'Italie pour être heureux et aimé des femmes - mais ce n'est pas chose facile. Côté jardin, Gioacchino, qui s'appelle déjà Rossini, est le maestro le plus brillant et sans doute le plus aimé d'Italie - mais ce n'est pas de tout repos. Au centre, un aristocrate en exil, son épouse trop frivole et sa cousine trop mélancolique. On est en pleine comédie. Alors, que la fête commence !

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 298  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.4cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020283085
  • EAN13 :  9782020283083
  • Classe Dewey :  840
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédéric Vitoux

Bébert

" Un chat c'est l'ensorcellement même, le tact en ondes... " notait Louis-Ferdinand Céline. Et Bébert, énorme matou tigré au maintien, à l'intelligence prodigieuse, aussi glouton et râleur que fidèle, n'était pas un chat ordinaire. Abandonné par son premier maître, l'acteur de cinéma ...

Dictionnaire amoureux des chats

Romancier et essayiste, chroniqueur littéraire au Nouvel Observateur, élu à l'Académie française en 2001, Frédéric Vitoux a publié, entre autres, Béhert, le chat de Louis-Ferdinand Céline, La Comédie de Terracina (Grand Prix du roman de l'Académie française), Les Chats du Louvre et ...

La vie de Louis-Ferdinand Céline

Mourir ou mentir", était-ce, pour Céline, le seul choix possible en ce siècle de drames et de sang ? Mais, en se précipitant jusqu'au bout de la nuit et en orchestrant cette nuit avec d'insoutenables pamphlets, Céline le voférant, Céline l'homme blessé et solitaire a-t-il vraiment choisi la ...

La comédie de Terracina - Grand Prix du Roman de l'Académie Française 1994

Nous sommes en décembre 1816. Le décor : une auberge et un palais à Terracina, ville frontière séparant Rome du royaume de Naples. Côté cour, Henri Beyle, trente-trois ans, que l'on ne connaît pas encore sous le nom de Stendhal et qui parcourt l'Italie pour être heureux et aimé des femmes ...

Voir tous les livres de Frédéric Vitoux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Nous sommes en décembre 1816. Le décor : une auberge et un palais à Terracina, ville frontière séparant Rome du royaume de Naples. Côté cour, Henri Beyle, trente-trois ans, que l'on ne connaît pas encore sous le nom de Stendhal et qui parcourt l'Italie pour être heureux et aimé des femmes - mais ce n'est pas chose facile. Côté jardin, Gioacchino, qui s'appelle déjà Rossini, est le maestro le plus brillant et sans doute le plus aimé d'Italie - mais ce n'est pas de tout repos. Au centre, un aristocrate en exil, son épouse trop frivole et sa cousine trop mélancolique. On est en pleine comédie. Alors, que la fête commence !