share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne

Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Histoire du droit et des institutions dans la France médiévale et moderne"

Cette Histoire du droit et des institutions de la France médiévale et moderne vise à décrire, en quatre temps, comment s'est lentement construit le système juridique et institutionnel français. Droit et institutions s'y croisent en permanence pour montrer que la lente redécouverte du legs politique et juridique romain dans un Occident médiéval déstabilisé au lendemain des invasions, a largement servi la renaissance de l'Etat. Mais il serait faux d'en rester à cette image stéréotypée d'un modèle institutionnel imposé par la romanité, tant les traditions germaniques, la pratique ecclésiale, l'apport du droit féodal, l'action des princes et des rois, tout comme la force de persuasion de leurs conseillers et de leurs légistes, ont admirablement contribué à façonner l'Etat royal. Un Etat constamment construit sur les droits et le Droit, autour d'un maillage d'institutions aux facettes perpétuellement mouvantes et toujours plus finement ciselées par les orfèvres du politique

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 893  pages
  • Dimensions :  5.0cmx16.2cmx23.8cm
  • Poids : 1378.9g
  • Editeur :   Economica Paru le
  • Collection : Corpus Histoire du droit
  • ISBN :  2717859187
  • EAN13 :  9782717859188
  • Classe Dewey :  340.0944
  • Langue : Français

D'autres livres de Albert Rigaudière

Pouvoirs et institutions dans la France médiévale. Tome 2, Des temps féodaux aux temps de l'Etat, 3ème édition

Nourri des travaux les plus récents sur la genèse de l'État moderne, ce volume entend démontrer que l'histoire des trois derniers siècles du Moyen âge ne saurait être analysée comme une simple période de transition qui aurait lentement transformé l'État médiéval en État moderne. Vassau...

Introduction historique à l'étude du droit et des institutions

Droit et institutions de la France médiévale et moderne sont ici présentés en quatre tableaux dynamiques pour en saisir les évolutions intimes et inséparables, en démonter les mécanismes subtils et toujours imbriqués, en comprendre les temps forts et en connaître les multiples artisans. L'...

Voir tous les livres de Albert Rigaudière

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cette Histoire du droit et des institutions de la France médiévale et moderne vise à décrire, en quatre temps, comment s'est lentement construit le système juridique et institutionnel français. Droit et institutions s'y croisent en permanence pour montrer que la lente redécouverte du legs politique et juridique romain dans un Occident médiéval déstabilisé au lendemain des invasions, a largement servi la renaissance de l'Etat. Mais il serait faux d'en rester à cette image stéréotypée d'un modèle institutionnel imposé par la romanité, tant les traditions germaniques, la pratique ecclésiale, l'apport du droit féodal, l'action des princes et des rois, tout comme la force de persuasion de leurs conseillers et de leurs légistes, ont admirablement contribué à façonner l'Etat royal. Un Etat constamment construit sur les droits et le Droit, autour d'un maillage d'institutions aux facettes perpétuellement mouvantes et toujours plus finement ciselées par les orfèvres du politique