share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jacques Mesrine, dit le Grand : Volume 2, Le prix du mythe : 1973-1979

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jacques Mesrine, dit le Grand : Volume 2, Le prix du mythe : 1973-1979

Jacques Mesrine, dit le Grand : Volume 2, Le prix du mythe : 1973-1979

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jacques Mesrine, dit le Grand : Volume 2, Le prix du mythe : 1973-1979"

Dans le tome I de l'importante biographie qu'il consacre à Jacques Mesrine dit le Grand (1936-1979), JEAN-MARC SIMON s'était attaché à rendre la mémoire à cette vie masquée par une mort spectaculaire. L'auteur s'attache dans ce second tome à démonter l'implacable mécanique criminelle et médiatique qui va faire passer cet homme de l'ombre des " Quartiers de haute sécurité " (QHS) à la lumière d'une mort sur-médiatisée. Le prix du mythe, en quelque sorte. Fidèle à sa méthode croiser les récits des témoins, resituer l'homme dans son époque, toute de violence, d'appels libertaires et de provocation - Jean-Marc Simon évoque d'un oeil critique sa vie en QHS, ses espoirs en Jean-Charles Willoquet, son projet de prise d'otages avec meurtre de sang froid, son livre L'Instinct de mort. Puis l'évasion de la Santé et sa dernière cavale : braquage du casino de Deauville, prise d'otages du Raincy, enlèvement du milliardaire Henri Lelièvre, agression de la famille du juge Petit, affaire Tillier, relations troubles avec la presse... et cette mort sur fond de guerre des polices. On comprend mieux comment cet homme de territoire, pour qui la rue était le milieu naturel, est parvenu à échapper aussi longtemps à la police et comment ce poil à gratter en était venu à ce bras de fer avec les ministres de Valéry Giscard d'Estaing. L'auteur enquête sur cette mort doublée d'un très malsain pilori médiatique en comparant thèse officielle, témoignages et regards d'experts. Ce second tome prend en compte les éléments d'information les plus récents, apparus en nombre à l'automne 2008, à l'occasion de la sortie des deux films de Jean-François Richet.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 573  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   Jacob-Duvernet Paru le
  • Collection : ARTICLES SANS C
  • ISBN :  2847242228
  • EAN13 :  9782847242225
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Marc Simon

Marine Le Pen, au nom du père

Marine Le Pen est un mystère. Un jour impeccable face aux caméras, peaufinant son image de présidentiable, et le lendemain, d'un mot prenant l'opinion à contre-pied, s'ouvrant à toutes les critiques, même si personne n'est dupe devant ce dérapage très contrôlé à vocation interne. [.......

Jacques Mesrine dit le Grand : Coffret Tome 1 : Le rebelle, Tome 2 : Le prix du mythe

De fait, pour bien comprendre un homme, dans ses actes et donc son fonctionnement intime, il faut certes prendre le temps d'étudier et de vérifier son aventure, mais aussi de l'observer et de l'écouter. Tel est le parti pris de ce coffret proposant images et sons à l'appui de cette biographie, p...

Jacques Mesrine dit le Grand

Jacques Mesrine dit le Grand (prononcez " Mérine ") voleur, kidnappeur, braqueur et provocateur est l'homme de tous les excès et de tous les mystères. Sa mort, sous les balles de la BRI, le 2 novembre 1979, a fait oublier l'existence tumultueuse de ce petit gars de Clichy, de cet enfant de la Zon...

Voir tous les livres de Jean-Marc Simon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans le tome I de l'importante biographie qu'il consacre à Jacques Mesrine dit le Grand (1936-1979), JEAN-MARC SIMON s'était attaché à rendre la mémoire à cette vie masquée par une mort spectaculaire. L'auteur s'attache dans ce second tome à démonter l'implacable mécanique criminelle et médiatique qui va faire passer cet homme de l'ombre des " Quartiers de haute sécurité " (QHS) à la lumière d'une mort sur-médiatisée. Le prix du mythe, en quelque sorte. Fidèle à sa méthode croiser les récits des témoins, resituer l'homme dans son époque, toute de violence, d'appels libertaires et de provocation - Jean-Marc Simon évoque d'un oeil critique sa vie en QHS, ses espoirs en Jean-Charles Willoquet, son projet de prise d'otages avec meurtre de sang froid, son livre L'Instinct de mort. Puis l'évasion de la Santé et sa dernière cavale : braquage du casino de Deauville, prise d'otages du Raincy, enlèvement du milliardaire Henri Lelièvre, agression de la famille du juge Petit, affaire Tillier, relations troubles avec la presse... et cette mort sur fond de guerre des polices. On comprend mieux comment cet homme de territoire, pour qui la rue était le milieu naturel, est parvenu à échapper aussi longtemps à la police et comment ce poil à gratter en était venu à ce bras de fer avec les ministres de Valéry Giscard d'Estaing. L'auteur enquête sur cette mort doublée d'un très malsain pilori médiatique en comparant thèse officielle, témoignages et regards d'experts. Ce second tome prend en compte les éléments d'information les plus récents, apparus en nombre à l'automne 2008, à l'occasion de la sortie des deux films de Jean-François Richet.