share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les armes et les mots : Histoire de la Rome antique, Les divins Césars, Histoire de la pensée

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les armes et les mots : Histoire de la Rome antique, Les divins Césars, Histoire de la pensée

Les armes et les mots : Histoire de la Rome antique, Les divins Césars, Histoire de la pensée

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les armes et les mots : Histoire de la Rome antique, Les divins Césars, Histoire de la pensée"

« Une espèce de gaieté naît de la lecture des livres de Lucien Jerphagnon », écrit Jean d'Ormesson dans sa préface. « Elle vous entraîne avec aisance, avec une apparente facilité sur les chemins qui pourraient sembler abrupts du savoir rigoureux. [...] Le fond de l'affaire est une certaine conception de l'histoire et de la philosophie. L'histoire et la philosophie suivent d'ordinaire des voies séparées et jalousement gardées par les spécialistes des différentes disciplines. [...] L'idée centrale de Jerphagnon, et sa contribution majeure, est de les mêler l'une à l'autre. Non pas tellement dans une histoire de la philosophie qui serait encore de la philosophie mise en mouvement ni dans une philosophie de l'histoire qui serait encore une méditation sur l'histoire, mais dans une démarche originale où les événements et les idées s'éclaireraient et se soutiendraient mutuellement. « La philosophie, écrit Jerphagnon, est chose trop sérieuse pour l'abandonner aux mains des seuls philosophes, de même que l'histoire aux mains des seuls historiens. » Jerphagnon est de ces érudits qui soutiennent que la vérité la plus vraie est aussi souvent la plus drôle ». Par son oeuvre, qui fait autorité, ce grand historien s'est employé à balayer les idées reçues et à combattre les généralisations hâtives. « Dans son Histoire de la Rome antique, Lucien Jerphagnon nous entraîne avec bonheur dans la plus formidable aventure de toute l'humanité », souligne encore Jean d'Ormesson. L'historien montre comment, dès l'origine, les dieux, la religion, le sacré sont les éléments constitutifs de la Rome éternelle, et il nous place ainsi en face d'un des thèmes majeurs présents à chaque étape de la longue carrière de Rome, dans la paix et dans la guerre, sous la République comme sous la dictature. Cet ouvrage est aussi l'occasion d'une révision complète de l'histoire romaine, à travers une vaste fresque où se côtoient tous ses personnages essentiels. Dans Les Divins Césars, récit qui va d'Auguste à Justinien, de 27 av J-C à 529 de notre ère, Lucien Jerphagnon démonte les rouages de l'idéologie et du pouvoir dans la Rome impériale. À travers la naissance, l'évolution et les déboires de cette formidable machine à faire des dieux, il dresse, sur plus de cinq siècles, le saisissant tableau d'un dialogue sans cesse renouvelé entre le divin, le philosophique et le politique. Dans son Histoire de la pensée : D'Homère à Jeanne d'Arc, tour à tour féroce et chaleureux, hilare et navré, Lucien Jerphagnon embrasse avec son habituelle érudition l'immense aventure de l'esprit : les origines de la philosophie, les premiers physiciens, Socrate ou la conscience dans la cité, Platon ou la politique sous l'angle de l'éternel, Aristote ou le Macédonien surdoué, les cyniques et les cyrénaïques, les épicuriens, les stoïciens, Plotin ou l'absolu entrevu, Augustin ou les cieux nouveaux, la scolastique ou le retour d'Aristote...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221122097
  • EAN13 :  9782221122099
  • Langue : Français

D'autres livres de Lucien Jerphagnon

Histoire de la pensée

Lucien Jerphagnon, Professeur émérite des Universités, est spécialiste de la philosophie antique et médiévale. Il a publié de nombreux ouvrages dont, en Pluriel, Histoire de la Rome antique, Les divins Césars, Les dieux ne sont jamais loin et Au bonheur des sages.     D’Héraclite [...

Histoire de la rome antique

Rome, maîtresse du monde. Les douze siècles de l'histoire romaine ont longtemps constitué le passage obligé d'une éducation humaniste. Ils pâtissent aujourd'hui des clichés et des anachronismes répandus par les médias. Aristocrates républicains idéalisés en défenseurs des libertés [...

Laudator temporis acti

C'était mieux avant. Les enfants étaient bien élevés, cultivés, grands lecteurs. Tout le monde était plus beau. Aujourd'hui, tout va mal. Hier déjà et avant-hier, aussi. Demain, n'en parlons pas... En relisant trente siècles de ronchonnements, de regrets lancinants, d'appréhensions, [.....

Julien dit l'Apostat

On avait exterminé sa famille entière, puis il avait été relégué dans un lointain palais. Bref, le très chrétien Constance n'avait rien négligé pour évincer Julien de la pourpre de ses ancêtres. Le voilà pourtant empereur de Rome et converti en secret aux dieux païens. La saga noire...

Voir tous les livres de Lucien Jerphagnon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

« Une espèce de gaieté naît de la lecture des livres de Lucien Jerphagnon », écrit Jean d'Ormesson dans sa préface. « Elle vous entraîne avec aisance, avec une apparente facilité sur les chemins qui pourraient sembler abrupts du savoir rigoureux. [...] Le fond de l'affaire est une certaine conception de l'histoire et de la philosophie. L'histoire et la philosophie suivent d'ordinaire des voies séparées et jalousement gardées par les spécialistes des différentes disciplines. [...] L'idée centrale de Jerphagnon, et sa contribution majeure, est de les mêler l'une à l'autre. Non pas tellement dans une histoire de la philosophie qui serait encore de la philosophie mise en mouvement ni dans une philosophie de l'histoire qui serait encore une méditation sur l'histoire, mais dans une démarche originale où les événements et les idées s'éclaireraient et se soutiendraient mutuellement. « La philosophie, écrit Jerphagnon, est chose trop sérieuse pour l'abandonner aux mains des seuls philosophes, de même que l'histoire aux mains des seuls historiens. » Jerphagnon est de ces érudits qui soutiennent que la vérité la plus vraie est aussi souvent la plus drôle ». Par son oeuvre, qui fait autorité, ce grand historien s'est employé à balayer les idées reçues et à combattre les généralisations hâtives. « Dans son Histoire de la Rome antique, Lucien Jerphagnon nous entraîne avec bonheur dans la plus formidable aventure de toute l'humanité », souligne encore Jean d'Ormesson. L'historien montre comment, dès l'origine, les dieux, la religion, le sacré sont les éléments constitutifs de la Rome éternelle, et il nous place ainsi en face d'un des thèmes majeurs présents à chaque étape de la longue carrière de Rome, dans la paix et dans la guerre, sous la République comme sous la dictature. Cet ouvrage est aussi l'occasion d'une révision complète de l'histoire romaine, à travers une vaste fresque où se côtoient tous ses personnages essentiels. Dans Les Divins Césars, récit qui va d'Auguste à Justinien, de 27 av J-C à 529 de notre ère, Lucien Jerphagnon démonte les rouages de l'idéologie et du pouvoir dans la Rome impériale. À travers la naissance, l'évolution et les déboires de cette formidable machine à faire des dieux, il dresse, sur plus de cinq siècles, le saisissant tableau d'un dialogue sans cesse renouvelé entre le divin, le philosophique et le politique. Dans son Histoire de la pensée : D'Homère à Jeanne d'Arc, tour à tour féroce et chaleureux, hilare et navré, Lucien Jerphagnon embrasse avec son habituelle érudition l'immense aventure de l'esprit : les origines de la philosophie, les premiers physiciens, Socrate ou la conscience dans la cité, Platon ou la politique sous l'angle de l'éternel, Aristote ou le Macédonien surdoué, les cyniques et les cyrénaïques, les épicuriens, les stoïciens, Plotin ou l'absolu entrevu, Augustin ou les cieux nouveaux, la scolastique ou le retour d'Aristote...