share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Neutre : Cours au collège de France (1977-1978)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Neutre : Cours au collège de France (1977-1978)

Le Neutre : Cours au collège de France (1977-1978)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Neutre : Cours au collège de France (1977-1978)"

Le neutre, au-delà du genre grammatical, c'est le fait de ne pas prendre parti. Jusqu'où peut-on échapper aux oppositions et aux conflits ? Le neutre n'est-il pas toujours un mirage ? L'idéologie volontariste de l'Occident, avide d'actes et de grands œuvres, accorde aussi peu d'estime que d'intérêt à la voie du non-engagement. Ce que travaille Roland Barthes, dans cette série de cours donnés au Collège de France, c'est son propre fantasme de neutralité, son désir du neutre. Posture paradoxale de vouloir ne pas vouloir, de choisir de ne pas choisir… On ne s'étonnera pas qu'explorant cette éthique de l'impasse, du "comment n'aller nulle part", Barthes rencontre sur son chemin, outre tel ou tel fragment de la littérature européenne, les sceptiques grecs et surtout les textes des sagesses orientales. Grand adepte du Tao, Yang-Tchou recommande : "Ne rien faire de mal, de peur d'être puni ; ne rien faire de bien, de peur de supporter les charges d'une bonne réputation ; agir comme si l'on était bon à rien." Le propos du sémiologue n'est pas de convertir au non-agir zen mais de cerner et de faire saillir, en notre propre culture, un impensé qui n'est repérable qu'à ses marges. La bienveillance, la fatigue, le silence, la délicatesse, le sommeil, la retraite… autant d'entrées par lesquelles Roland Barthes parvient à donner consistance à une catégorie qui, par nature, échappe à la saisie intellectuelle et ne se laisse approcher qu'au prix de l'exercice intérieur. Du même auteur, autour du même thème : Le Degré zéro de l'écriture. Pour approfondir, de A. Schopenhauer : Le Monde comme volonté et représentation, J. Grenier, L'Esprit du Tao. --Emilio Balturi

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 258  pages
  • Dimensions :  1.8cmx17.8cmx25.0cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Traces écrites
  • ISBN :  2020478447
  • EAN13 :  9782020478441
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Roland Barthes

Poétique du récit

Sous ses formes presque infinies, le récit est présent dans tous les temps, dans tous les lieux, dans toutes les sociétés ; le récit commence avec l'histoire même de l'humanité ; il n'y a pas, il n'y a jamais eu nulle part aucun peuple sans récit ; toutes les classes, tous les groupes ...

Prix : 76 DH
Le plaisir du texte

Que savons-nous du texte ? La théorie, ces derniers temps, a commencé de répondre. Reste une question : que jouissons-nous du texte ? Cette question, il faut la poser, ne serait-ce que pour une raison tactique : il faut affirmer le plaisir du texte contre les indifférences de la science et le pu...

Prix : 64 DH

Mythologies

L'Antiquité avait son Oedipe, le Grand Siècle son roi Soleil, et voilà que Barthes donne à la France de l'après-guerre ses nouveaux emblèmes : la DS Citroën, le Tour de France, le steak frites... Tous objets d'un culte bourgeois, ils deviennent de véritables mythes pour une société qui...

Prix : 76 DH

Voir tous les livres de Roland Barthes

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le neutre, au-delà du genre grammatical, c'est le fait de ne pas prendre parti. Jusqu'où peut-on échapper aux oppositions et aux conflits ? Le neutre n'est-il pas toujours un mirage ? L'idéologie volontariste de l'Occident, avide d'actes et de grands œuvres, accorde aussi peu d'estime que d'intérêt à la voie du non-engagement. Ce que travaille Roland Barthes, dans cette série de cours donnés au Collège de France, c'est son propre fantasme de neutralité, son désir du neutre. Posture paradoxale de vouloir ne pas vouloir, de choisir de ne pas choisir… On ne s'étonnera pas qu'explorant cette éthique de l'impasse, du "comment n'aller nulle part", Barthes rencontre sur son chemin, outre tel ou tel fragment de la littérature européenne, les sceptiques grecs et surtout les textes des sagesses orientales. Grand adepte du Tao, Yang-Tchou recommande : "Ne rien faire de mal, de peur d'être puni ; ne rien faire de bien, de peur de supporter les charges d'une bonne réputation ; agir comme si l'on était bon à rien." Le propos du sémiologue n'est pas de convertir au non-agir zen mais de cerner et de faire saillir, en notre propre culture, un impensé qui n'est repérable qu'à ses marges. La bienveillance, la fatigue, le silence, la délicatesse, le sommeil, la retraite… autant d'entrées par lesquelles Roland Barthes parvient à donner consistance à une catégorie qui, par nature, échappe à la saisie intellectuelle et ne se laisse approcher qu'au prix de l'exercice intérieur. Du même auteur, autour du même thème : Le Degré zéro de l'écriture. Pour approfondir, de A. Schopenhauer : Le Monde comme volonté et représentation, J. Grenier, L'Esprit du Tao. --Emilio Balturi