share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les sociétés, la guerre, la paix (1911-1946)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les sociétés, la guerre, la paix (1911-1946)

Les sociétés, la guerre, la paix (1911-1946)

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les sociétés, la guerre, la paix (1911-1946)"

De la première guerre balkanique (1912-1913) à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), l'aire géographique couverte par cet ouvrage connut huit conflits qui firent plus de soixante millions de morts et causèrent des destructions massives. Les États belligérants durent procéder à un effort de mobilisation sans précédent, aussi bien sur le plan militaire qu'économique ou psychologique. Pour certains régimes politiques (Empire tsariste, Troisième République...), ce fut une épreuve qu'ils ne purent surmonter. Inversement, la guerre donna naissance à des idéologies qui devaient marquer le siècle d'une empreinte durable (bolchevisme, fascisme ou nazisme, mais aussi européisme et pacifisme), et elle fut la matrice du Welfare State. Enfin, et peut-être même surtout, la guerre concerna les populations civiles, plus que jamais par le passé : non seulement leur participation à l'effort de guerre fut essentiel mais, occupées, réfugiées, déplacées, bombardées, elles devinrent des enjeux tactiques et stratégiques. Dans cet ouvrage, Philippe Chassaigne, Olivier Dard, Jean-Louis Margolin et Sylvain Schirmann analysent les transformations du " phénomène guerre " et les interactions entre guerre et société au cours de ce premier vingtième siècle qui fut celui de la " guerre totale ". Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions SEDES et le Centre national d'enseignement à distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le Cned aux Capes et agrégations d'histoire et de géographie qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves de concours avec correction personnalisée

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 286  pages
  • Dimensions :  1.0cmx16.0cmx24.0cm
  • Poids : 467.2g
  • Editeur :   Sedes Paru le
  • Collection : Histoire
  • ISBN :  2718194499
  • EAN13 :  9782718194493
  • Classe Dewey :  909.821
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Chassaigne

La Grande-Bretagne et le monde

Juin 1815 : avec la victoire de Wellington sur Napoléon Ier à Waterloo, la Grande-Bretagne accédait à la prééminence mondiale. Cet apogée devait durer un siècle, tant sur le plan militaire, avec la Royal Navy, première marine de guerre mondiale, qu'économique - elle se situe au coeur [....

Le monde britannique. Religions et cultures 1815-1931

Un ouvrage thématique pour compléter le cours du Cned-Sedes pour le nouveau programme d'histoire contemporaine. L'ouvrage couvre l'ensemble de la période considérée (1815-1931) en insistant sur les aspects religieux, culturels et éducatifs ...

Histoire de l'Angleterre

" Messieurs, l'Angleterre est une île, et je devrais m'arrêter là " : cette phrase par laquelle le politologue André Siegfried ouvrait en Sorbonne son cours d'histoire des îles Britanniques est, au fil des décennies, entrée dans la légende. C'est que l'Angleterre ne cesse, depuis [....]...

Voir tous les livres de Philippe Chassaigne

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De la première guerre balkanique (1912-1913) à la Seconde Guerre mondiale (1939-1945), l'aire géographique couverte par cet ouvrage connut huit conflits qui firent plus de soixante millions de morts et causèrent des destructions massives. Les États belligérants durent procéder à un effort de mobilisation sans précédent, aussi bien sur le plan militaire qu'économique ou psychologique. Pour certains régimes politiques (Empire tsariste, Troisième République...), ce fut une épreuve qu'ils ne purent surmonter. Inversement, la guerre donna naissance à des idéologies qui devaient marquer le siècle d'une empreinte durable (bolchevisme, fascisme ou nazisme, mais aussi européisme et pacifisme), et elle fut la matrice du Welfare State. Enfin, et peut-être même surtout, la guerre concerna les populations civiles, plus que jamais par le passé : non seulement leur participation à l'effort de guerre fut essentiel mais, occupées, réfugiées, déplacées, bombardées, elles devinrent des enjeux tactiques et stratégiques. Dans cet ouvrage, Philippe Chassaigne, Olivier Dard, Jean-Louis Margolin et Sylvain Schirmann analysent les transformations du " phénomène guerre " et les interactions entre guerre et société au cours de ce premier vingtième siècle qui fut celui de la " guerre totale ". Cet ouvrage est le fruit de la collaboration entre les éditions SEDES et le Centre national d'enseignement à distance, établissement public d'enseignement qui dispense des formations de tous niveaux à plus de 350 000 inscrits répartis dans le monde entier. Cette contribution scientifique d'enseignants chercheurs de l'Université française s'intègre dans les préparations assurées par le Cned aux Capes et agrégations d'histoire et de géographie qui comprennent aussi des conseils méthodologiques et des entraînements aux épreuves de concours avec correction personnalisée