share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un Arabe face à Auschwitz : Le combat d'Emile Shoufani pour la mémoire et pour la paix

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un Arabe face à Auschwitz : Le combat d'Emile Shoufani pour la mémoire et pour la paix

Un Arabe face à Auschwitz : Le combat d'Emile Shoufani pour la mémoire et pour la paix

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un Arabe face à Auschwitz : Le combat d'Emile Shoufani pour la mémoire et pour la paix"

Du 26 au 29 mai 2003, plus de cinq cent Juifs et des Arabes venus d'Israël, de France et de Belgique, se sont rencontrés autour d'Émile Shoufani sur le site d'Auschwitz-Birkenau. Répondant à l'Appel lancé par le « curé de Nazareth » à l'automne dernier (et déjà annoncé dans Comme un veilleur attend la paix), des centaines d'Arabes israéliens ont voulu pénétrer la mémoire juive pour placer le dialogue à un tout autre niveau, face à l'échec patent des relations judéo-arabes depuis la deuxième Intifada. À ce geste délibérément gratuit et unilatéral (il n'est rien demandé en retour aux participants juifs), des Français d'origine arabe, et notamment beaucoup de jeunes musulmans, ont voulu se joindre par esprit de citoyenneté. Cette action d'initiative arabe vise avant tout la réconciliation, et a effectivement bouleversé beaucoup de consciences juives en Israël, en France et dans le monde. Elle met aussi l'accent sur l'universalité et l'urgence des questions posées par la Shoah, questions auxquelles l'humanité n'a pas encore répondu, et qui interrogent tous les peuples y compris ceux qui n'y ont aucune part de responsabilité historique, comme le monde arabo-musulman. Jean Mouttapa retrace les étapes de cette aventure collective dans laquelle Émile Shoufani a fait preuve d'une vraie nature prophétique, en soulevant des montagnes de méfiance réciproque. Il brosse les portraits de personnages souvent bouleversants d'humanité, impliqués dans cette rencontre inouïe qui, « sur le papier », paraissait totalement impossible. Il livre aussi ses propres réflexions sur les difficiles relations entre Juifs et Arabes, sur les nouvelles formes de l'antisémitisme, sur les multiples déformations de la mémoire de la Shoa, et sur la nécessité d'une "universalisation" de cette mémoire, illustrée pour la première fois par ce voyage.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 270  pages
  • Dimensions :  2.5cmx14.5cmx22.5cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Albin Michel Paru le
  • Collection : Documents
  • ISBN :  2226141952
  • EAN13 :  9782226141958
  • Classe Dewey :  940.5318
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Du 26 au 29 mai 2003, plus de cinq cent Juifs et des Arabes venus d'Israël, de France et de Belgique, se sont rencontrés autour d'Émile Shoufani sur le site d'Auschwitz-Birkenau. Répondant à l'Appel lancé par le « curé de Nazareth » à l'automne dernier (et déjà annoncé dans Comme un veilleur attend la paix), des centaines d'Arabes israéliens ont voulu pénétrer la mémoire juive pour placer le dialogue à un tout autre niveau, face à l'échec patent des relations judéo-arabes depuis la deuxième Intifada. À ce geste délibérément gratuit et unilatéral (il n'est rien demandé en retour aux participants juifs), des Français d'origine arabe, et notamment beaucoup de jeunes musulmans, ont voulu se joindre par esprit de citoyenneté. Cette action d'initiative arabe vise avant tout la réconciliation, et a effectivement bouleversé beaucoup de consciences juives en Israël, en France et dans le monde. Elle met aussi l'accent sur l'universalité et l'urgence des questions posées par la Shoah, questions auxquelles l'humanité n'a pas encore répondu, et qui interrogent tous les peuples y compris ceux qui n'y ont aucune part de responsabilité historique, comme le monde arabo-musulman. Jean Mouttapa retrace les étapes de cette aventure collective dans laquelle Émile Shoufani a fait preuve d'une vraie nature prophétique, en soulevant des montagnes de méfiance réciproque. Il brosse les portraits de personnages souvent bouleversants d'humanité, impliqués dans cette rencontre inouïe qui, « sur le papier », paraissait totalement impossible. Il livre aussi ses propres réflexions sur les difficiles relations entre Juifs et Arabes, sur les nouvelles formes de l'antisémitisme, sur les multiples déformations de la mémoire de la Shoa, et sur la nécessité d'une "universalisation" de cette mémoire, illustrée pour la première fois par ce voyage.