share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les centres éducatifs renforcés : Redonner du sens à l'action éducative auprès des mineurs délinquants

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les centres éducatifs renforcés : Redonner du sens à l'action éducative auprès des mineurs délinquants

Les centres éducatifs renforcés : Redonner du sens à l'action éducative auprès des mineurs délinquants

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les centres éducatifs renforcés : Redonner du sens à l'action..."

Créés en 1996, les CER ont pour objectif d'offrir des séjours de rupture et une alternative éducative à l'incarcération des mineurs. Comment ces dispositifs innovants ont-ils vu le jour ? Qu'en est-il aujourd'hui, dans un contexte social différent qui stigmatise " la jeunesse délinquante " ? Dix ans après les premières expériences des UUER " à la Toubon " et cinq ans après la grande vague des CER " à la Jospin ", peut-on mesurer les réels effets de CER qui, comme dit Saül Karsz, ont troué la couche d'ozone de nos institutions éducatives avec des effets perturbants bénéfiques sur le climat général du travail éducatif en hébergement ? Au-delà de cet effet palpable sur le paysage institutionnel, il y a la pertinence de ces dispositifs par rapport aux objectifs assignés : pour faire court, " socialiser les sauvageons ", voire leur apprendre la République, en les aidant (sous contrainte via le cadre pénal) à trouver une place acceptable dans le corps social, sous d'autres modalités que celles de l'agir délinquant. On semble avoir redécouvert qu'à partir de projets clairs et de programmes bien construits, il était possible, sur des temps relativement courts, de remobiliser des gosses à la dérive en leur offrant un cadre sécurisant, une rencontre sans esquive et des perspectives de repositionnement crédibles, loin des promesses vaines d'un avenir radieux, mais au plus près de leur problématique de " sujet ", dans une sorte de passe initiatique, incluant la responsabilisation à l'égard d'un parcours pénal émergeant, assumé et finalement parfois transcendé. Pour autant, reste un certain nombre de points à interroger : quel public ? Quelle commande ? Quels fonctionnements ? Quels professionnels avec quelle formation ? Quelles méthodes ? Quels résultats ? Quels enseignements ? Cet ouvrage, issu d'un numéro d'Empan (2005) rapidement épuisé, dresse un bilan actualisé de ces pratiques innovantes qui apportent un espoir en la jeunesse, même en celle qui est la plus en souffrance, et un espoir en une action éducative nourrie des expériences passées et capable de susciter des alternatives pour faire société.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 236  pages
  • Dimensions :  1.6cmx13.4cmx22.2cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Erès Paru le
  • Collection : Empan
  • ISBN :  2749207029
  • EAN13 :  9782749207025
  • Classe Dewey :  371.930 944
  • Langue : Français

D'autres livres de  Denis Turrel

Les aides médico-psychologiques : prendre soin au quotidien

L'arrêté du 11 avril 2006 a redéfini la profession d'aide médico-psychologique comme étant la " première qualification de la filière éducative " et lui a donné un diplôme d'Etat. Pourtant, largement méconnue, elle peine à construire son identité et à obtenir la reconnaissance de sa sp...

Voir tous les livres de  Denis Turrel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Créés en 1996, les CER ont pour objectif d'offrir des séjours de rupture et une alternative éducative à l'incarcération des mineurs. Comment ces dispositifs innovants ont-ils vu le jour ? Qu'en est-il aujourd'hui, dans un contexte social différent qui stigmatise " la jeunesse délinquante " ? Dix ans après les premières expériences des UUER " à la Toubon " et cinq ans après la grande vague des CER " à la Jospin ", peut-on mesurer les réels effets de CER qui, comme dit Saül Karsz, ont troué la couche d'ozone de nos institutions éducatives avec des effets perturbants bénéfiques sur le climat général du travail éducatif en hébergement ? Au-delà de cet effet palpable sur le paysage institutionnel, il y a la pertinence de ces dispositifs par rapport aux objectifs assignés : pour faire court, " socialiser les sauvageons ", voire leur apprendre la République, en les aidant (sous contrainte via le cadre pénal) à trouver une place acceptable dans le corps social, sous d'autres modalités que celles de l'agir délinquant. On semble avoir redécouvert qu'à partir de projets clairs et de programmes bien construits, il était possible, sur des temps relativement courts, de remobiliser des gosses à la dérive en leur offrant un cadre sécurisant, une rencontre sans esquive et des perspectives de repositionnement crédibles, loin des promesses vaines d'un avenir radieux, mais au plus près de leur problématique de " sujet ", dans une sorte de passe initiatique, incluant la responsabilisation à l'égard d'un parcours pénal émergeant, assumé et finalement parfois transcendé. Pour autant, reste un certain nombre de points à interroger : quel public ? Quelle commande ? Quels fonctionnements ? Quels professionnels avec quelle formation ? Quelles méthodes ? Quels résultats ? Quels enseignements ? Cet ouvrage, issu d'un numéro d'Empan (2005) rapidement épuisé, dresse un bilan actualisé de ces pratiques innovantes qui apportent un espoir en la jeunesse, même en celle qui est la plus en souffrance, et un espoir en une action éducative nourrie des expériences passées et capable de susciter des alternatives pour faire société.