share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Nouveau Monde : Les voyages d'Amerigo Vespucci (1497-1504)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Nouveau Monde : Les voyages d'Amerigo Vespucci (1497-1504)

Le Nouveau Monde : Les voyages d'Amerigo Vespucci (1497-1504)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Nouveau Monde : Les voyages d'Amerigo Vespucci (1497-1504)"

Le plus grand titre de gloire d'Amerigo Vespucci est d'avoir donné son nom au Nouveau Monde. Cette attribution a été à l'origine d'une controverse qui fait ici l'objet d'une analyse détaillée. Il faut aussi retenir que ses relations de voyage ont connu, au début du XVIe siècle, le plus grand succès d'édition pour des textes contemporains depuis l'invention de l'imprimerie. Vespucci a été le premier à évoquer les côtes et les forêts du Brésil dans des récits à la qualité littéraire certaine, écrits dans un style vivant et imagé. Ses aventures de navigateur, d'astronome et de conquérant, ses rencontres avec les " sauvages ", nous entraînent dans la nature paradisiaque de la " Terre des perroquets ". Les hommes y sont forts, agiles, à l'esprit vif, les femmes y sont belles et accueillantes. Il nous fait pénétrer dans des villages perdus de la forêt vierge, il décrit avec étonnement les maisons sur pilotis de la " petite Venise " (qui a donné son nom au Venezuela) et enfin, il nous fait partager son horreur devant les rituels cannibales décrits ici pour la première fois et dont un des marins de son expédition fit les frais. Le Mundus Novus, la Lettera et les Lettres familières, textes fondateurs du mirage américain en Europe, sont traduits ici dans leur intégralité pour la première fois en français.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 301  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.4cmx21.0cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Editions Chandeigne Paru le
  • Collection : Magellane
  • ISBN :  2915540063
  • EAN13 :  9782915540062
  • Classe Dewey :  900
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le plus grand titre de gloire d'Amerigo Vespucci est d'avoir donné son nom au Nouveau Monde. Cette attribution a été à l'origine d'une controverse qui fait ici l'objet d'une analyse détaillée. Il faut aussi retenir que ses relations de voyage ont connu, au début du XVIe siècle, le plus grand succès d'édition pour des textes contemporains depuis l'invention de l'imprimerie. Vespucci a été le premier à évoquer les côtes et les forêts du Brésil dans des récits à la qualité littéraire certaine, écrits dans un style vivant et imagé. Ses aventures de navigateur, d'astronome et de conquérant, ses rencontres avec les " sauvages ", nous entraînent dans la nature paradisiaque de la " Terre des perroquets ". Les hommes y sont forts, agiles, à l'esprit vif, les femmes y sont belles et accueillantes. Il nous fait pénétrer dans des villages perdus de la forêt vierge, il décrit avec étonnement les maisons sur pilotis de la " petite Venise " (qui a donné son nom au Venezuela) et enfin, il nous fait partager son horreur devant les rituels cannibales décrits ici pour la première fois et dont un des marins de son expédition fit les frais. Le Mundus Novus, la Lettera et les Lettres familières, textes fondateurs du mirage américain en Europe, sont traduits ici dans leur intégralité pour la première fois en français.