share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens

Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens"

    Un sac de sport et quelques BD de Tex Willer, " le cow boy qui gagne toujours ". C'est à peu près tout ce que possède Emil lorsqu'il décide de s'enfuir de Turin. Mais que ferait Tex s'il était roumain, sans papiers, et n'avait que treize ans ? A tous les coups, il chevaucherait les frontières à la recherche de grand-père Viorel, un artiste farfelu qui chaque dernier dimanche du mois écrit à son petit-fils. Sa dernière lettre est arrivée de Berlin, c'est donc par là qu'il faut commencer. Et qu'importe si le périple est long, lorsqu'on a le coeur vaillant, la fatalité, on lui fait la nique !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 262  pages
    • Dimensions :  2.0cmx12.0cmx18.0cm
    • Poids : 358.3g
    • Editeur :   Liana Levi Paru le
    • Collection : Piccolo
    • ISBN :  2867465699
    • EAN13 :  9782867465697
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Fabio Geda

    Dans la mer il y a des crocodiles

    Dix ans, ou peut-être onze. Enaiat ne connaît pas son âge, mais il sait déjà qu'il est condamné à mort. Etre hazara, une ethnie haïe en Afghanistan par les Pachtounes et les talibans, est son seul crime. Pour le protéger, sa mère l'abandonne de l'autre côté de la frontière, au [....]...

    Pendant le reste du voyage, j'ai tiré sur les Indiens

    Turin, décembre 2003. Emil, roumain en situation irrégulière, n'a que treize ans et son sac Jansport où il garde précieusement ses BD de Tex, "le cow-boy qui gagne toujours". Il porte aussi sur lui les lettres de son fantasque de grand-père qui fait un théâtre de rue qualifié de "violemment...

    Dans la mer il y a des crocodiles : L'histoire vraie d'Enaiatollah Akbari

    Dix ans, ou peut-être onze. Enaiat ne connaît pas son âge, mais il sait déjà qu'il est condamné à mort. Être né hazara, une ethnie haïe en Afghanistan par les Pachtounes et les talibans, est son seul crime. Pour le protéger, sa mère l'abandonne de l'autre côté de la frontière, au Paki...

    Voir tous les livres de Fabio Geda

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Un sac de sport et quelques BD de Tex Willer, " le cow boy qui gagne toujours ". C'est à peu près tout ce que possède Emil lorsqu'il décide de s'enfuir de Turin. Mais que ferait Tex s'il était roumain, sans papiers, et n'avait que treize ans ? A tous les coups, il chevaucherait les frontières à la recherche de grand-père Viorel, un artiste farfelu qui chaque dernier dimanche du mois écrit à son petit-fils. Sa dernière lettre est arrivée de Berlin, c'est donc par là qu'il faut commencer. Et qu'importe si le périple est long, lorsqu'on a le coeur vaillant, la fatalité, on lui fait la nique !