share_book
Envoyer cet article par e-mail

Gabrielle d'Estrées : Aux marches du palais

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Gabrielle d'Estrées : Aux marches du palais

Gabrielle d'Estrées : Aux marches du palais

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Gabrielle d'Estrées : Aux marches du palais"

Un mardi d'avril 1599, Gabrielle d'Estrées, dînant chez le banquier Zamet, mange un citron douteux. Dans la nuit du vendredi au samedi, elle meurt dans d'atroces souffrances. Elle était enceinte du quatrième enfant d'Henri IV, son amant depuis huit ans. Elle avait juste vingt-cinq ans. Le roi ensorcelé par ses charmes l'avait faite marquise de Montceaux, duchesse de Beaufort, couverte d'or et de bijoux. Par les deux fils, César et Alexandre de Vendôme, qu'elle avait eu du Béarnais, la belle Gabrielle espérait ceindre la couronne de France. Elle faillit y parvenir, s'attirant des haines furieuses. Archétype de la maîtresse royale, manipulée par une famille rapace, cette jeune femme têtue et pour finir attachante s'est installée dans l'imagerie nationale. Enchâssée dans son époque tourmentée, la voici rendue à sa vérité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 158  pages
  • Dimensions :  1.4cmx14.6cmx20.8cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Tallandier Paru le
  • Collection : Biographie
  • ISBN :  2847342885
  • EAN13 :  9782847342888
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Janine Garrisson

L'édit de Nantes et sa révocation

L'Edit de Nantes et sa révocation 1598 : édit de Nantes. 1685 : édit de Fontainebleau qui révoque l'édit précédent. Entre ces deux dates, le protestantisme français a vécu une période de compromis avec l'Etat absolu. Mais la logique de celui-ci est contraire au maintien du pluralisme relig...

L'homme protestant

" Rarement un "emballage" modeste aura renfermé tant de richesse d'analyse, de notations subtiles et de remises en perspective opportunes. De la persécution des gens de la "religion prétendument réformée" aux XVIe et XVIIe siècles à leur pratique politique, sociale, familiale et scolaire aux ...

Henri IV : Le roi de la paix

À travers ce très bel ouvrage, Janine Garrisson, spécialiste de l'histoire religieuse et politique du XVIe siècle, rend hommage aux multiples facettes du "bon roi Henri". D'abord, aux images d'Épinal qui lui sont attachées : l'inventeur de la poule au pot, le Vert Galant à la vie amoureuse ...

Voir tous les livres de Janine Garrisson

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un mardi d'avril 1599, Gabrielle d'Estrées, dînant chez le banquier Zamet, mange un citron douteux. Dans la nuit du vendredi au samedi, elle meurt dans d'atroces souffrances. Elle était enceinte du quatrième enfant d'Henri IV, son amant depuis huit ans. Elle avait juste vingt-cinq ans. Le roi ensorcelé par ses charmes l'avait faite marquise de Montceaux, duchesse de Beaufort, couverte d'or et de bijoux. Par les deux fils, César et Alexandre de Vendôme, qu'elle avait eu du Béarnais, la belle Gabrielle espérait ceindre la couronne de France. Elle faillit y parvenir, s'attirant des haines furieuses. Archétype de la maîtresse royale, manipulée par une famille rapace, cette jeune femme têtue et pour finir attachante s'est installée dans l'imagerie nationale. Enchâssée dans son époque tourmentée, la voici rendue à sa vérité.