share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bons, pauvres et mauvais diables

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bons, pauvres et mauvais diables

Bons, pauvres et mauvais diables

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bons, pauvres et mauvais diables"

Au travail dans les champs ou bien au soleil, en foire, dans l'odeur des bêtes et les propos des gens, on se sent comme chez soi. En revanche au retour, seul sur les chemins, c'est tout le noir du soir qui tombe, le pays de la nuit qui n'est plus le sien, plein de secrets, de souffles, d'erreurs. On peut parler de trop de bouteilles vidées voire d'illusions. Et même si l'on peut tout expliquer en sait-on davantage ? " Cette ombre suit le bord du bois [...], le fusil de biais au creux du coude[...]. Puis elle repart... Puis tout à coup pète le coup de fusil.[...] "Le jour pour toi, la nuit pour moi !" lui a dit seulement l'autre, le chasseur de la nuit ". Tour à tour chasseur, beau monsieur, grand danseur, pouliche rouge ou peloton de fil, les avatars villageois du drac se multiplient. Tout comme les pactes où entrent en jeu l'argent, l'or, la puissance. Mieux vaut garder la tête froide avec quelque prudence, aussi. A l'exemple de Jean sans Peur, ou de la Ramée le bon grenadier qui a plus d'un tour dans son sac pour se tirer des pires situations. Après tout, il n'en faut pas tant pour être heureux.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 266  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.0cmx17.4cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070389499
  • EAN13 :  9782070389490
  • Classe Dewey :  843.9
  • Langue : Français

D'autres livres de Henri Pourrat

Histoire des gens dans les montagnes du Centre : Des âges perdus aux temps modernes

Telle est, constituée d'anecdotes qui dormaient dans la poussière des archives, de poésie légendaire et de scènes d'une extrême vivacité, l'Histoire des gens dans les montagnes du Centre, le livre testamentaire d'Henri Pourrat. Nous sommes entraînés dans le monde incertain des signes, des p...

Le Trésor des contes, Tome 1 :

Ce trésor composé de près de 1000 contes peuplés de sorcières et de brigands, de loups-garous et de rois cordonniers, n'était plus disponible dans son ensemble - treize volumes. Paru entre 1948 et 1962, il est le résultat de plus de cinquante années d'une récolte débutée avant la Grande G...

Le Trésor des contes, Tome 2 :

Ces contes sont une enfance. La première chose qu'ils exigent c'est qu'on les transcrive fidèlement. C'est une bonne fortune que d'en écrire un sous la dictée d'un conteur qui a le don. Mais quand ils vous arrivent tout aplatis et desséchés, il faut essayer de leur rendre vie et sève, en leur...

Le Trésor des contes : Les Amours

" Est-ce qu'il ne faudrait pas penser de plus près à ce que sont les contes : une grande entreprise magique ? Primordiale et universelle. Il y aurait à écrire un livre pour l'établir, mais ne le sait-on pas ? Les contes, surtout les contes merveilleux, sont partout les mêmes : sur les papyrus ...

Voir tous les livres de Henri Pourrat

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au travail dans les champs ou bien au soleil, en foire, dans l'odeur des bêtes et les propos des gens, on se sent comme chez soi. En revanche au retour, seul sur les chemins, c'est tout le noir du soir qui tombe, le pays de la nuit qui n'est plus le sien, plein de secrets, de souffles, d'erreurs. On peut parler de trop de bouteilles vidées voire d'illusions. Et même si l'on peut tout expliquer en sait-on davantage ? " Cette ombre suit le bord du bois [...], le fusil de biais au creux du coude[...]. Puis elle repart... Puis tout à coup pète le coup de fusil.[...] "Le jour pour toi, la nuit pour moi !" lui a dit seulement l'autre, le chasseur de la nuit ". Tour à tour chasseur, beau monsieur, grand danseur, pouliche rouge ou peloton de fil, les avatars villageois du drac se multiplient. Tout comme les pactes où entrent en jeu l'argent, l'or, la puissance. Mieux vaut garder la tête froide avec quelque prudence, aussi. A l'exemple de Jean sans Peur, ou de la Ramée le bon grenadier qui a plus d'un tour dans son sac pour se tirer des pires situations. Après tout, il n'en faut pas tant pour être heureux.