share_book
Envoyer cet article par e-mail

François Bon, éclats de réalité

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
François Bon, éclats de réalité

François Bon, éclats de réalité

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "François Bon, éclats de réalité"

Quel que soit l'attrait que la littérature peut avoir pour elle-même, elle ne saurait se détourner d'un certain nombre de réalités. François Bon en témoigne avec force, lui qui choisit de s'imposer " la plus stricte obéissance à ces éclats de réalité, ne plus travailler qu'avec ces images qu'on trouve comme ça, ces bouts de phrases qu'on entend dans la rue, la stricte obéissance à la pauvreté même de tout ça ". Surgie au début des années 80, son oeuvre, décisive pour notre temps, offre une phrase pétrie de littérature et de réel brut, tramée de voix où les mots entrent en conflagration avec les choses, et dont le fracas s'éprouve autant aux syntaxes heurtées des Ateliers d'écriture qu'à celle des Tragiques grecs. Car François Bon n'est pas simplement, comme on l'a cru trop souvent, " l'écrivain de l'usine ", du " monde du travail ", ni " la voix des exclus ". Quiconque fréquente intimement ses livres sait combien ils débordent de telles circonscriptions par l'extraordinaire croisement d'interrogations qui les travaille. Dans le présent ouvrage, écrivains, critiques et chercheurs réunis invitent à la découverte de cette diversité et de cette richesse. Ils montrent à l'oeuvre une écriture aussi curieuse des espaces, des villes et des techniques que soucieuse des rythmes et des mots. Car François Bon n'écrit pas sur : il écrit avec. Avec la littérature et avec ceux qui disent la sécheresse du monde, avec la musique et l'image, avec les livres et les écrans, le numérique et les claviers : dans le grand compagnonnage des textes et des hommes. Ouvrage publié avec le concours de l'Équipe Alithila (Analyses Littéraires et Histoire de la Langue) de l'Université Charles de Gaulle-Lille 3 et du CIEREC de l'Université de Saint-Etienne ; de l'Institut Universitaire de France, de la Région Rhône-Alpes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 344  pages
  • Dimensions :  2.2cmx16.0cmx23.6cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Pu Saint-Etienne Paru le
  • Collection : Lire au présent
  • ISBN :  2862725641
  • EAN13 :  9782862725642
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean-Bernard Vray

Traces photographiques, traces autobiographiques

L'image photographique fixe sur sels d'argent l'empreinte des choses ou des êtres qui se sont trouvés placés devant l'objectif. Le dispositif de la prise de vue est tel que la scène enregistrée paraît, pour le spectateur, toujours peu ou prou liée à l'expérience sensible de l'opérateur, à...

Figures du loufoque à la fin du XXème siècle. Arts et littératures

Mouches équipées de micros enregistreurs. Danseur de claquettes en éponge. Machines aussi compliquées qu'inutiles. Le " loufoque " caractérise plusieurs œuvres littéraires, artistiques de la fin du XXe siècle. Elles combinent absurde et ludique, burlesque et fantaisie. Le " loufoque " est à...

Le Roi des Aulnes

Cet avertissement s'adresse à toutes les mères habitant les régions de Gehlenburg, Sensburg, Lötzen et Lyck ! Prenez garde à l'ogre de Kaltenborn ! Il convoite vos enfants. Il parcourt nos régions et vole les enfants. Si vous avez des enfants, pensez toujours à l'Ogre, car lui pense toujours ...

Voir tous les livres de  Jean-Bernard Vray

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Quel que soit l'attrait que la littérature peut avoir pour elle-même, elle ne saurait se détourner d'un certain nombre de réalités. François Bon en témoigne avec force, lui qui choisit de s'imposer " la plus stricte obéissance à ces éclats de réalité, ne plus travailler qu'avec ces images qu'on trouve comme ça, ces bouts de phrases qu'on entend dans la rue, la stricte obéissance à la pauvreté même de tout ça ". Surgie au début des années 80, son oeuvre, décisive pour notre temps, offre une phrase pétrie de littérature et de réel brut, tramée de voix où les mots entrent en conflagration avec les choses, et dont le fracas s'éprouve autant aux syntaxes heurtées des Ateliers d'écriture qu'à celle des Tragiques grecs. Car François Bon n'est pas simplement, comme on l'a cru trop souvent, " l'écrivain de l'usine ", du " monde du travail ", ni " la voix des exclus ". Quiconque fréquente intimement ses livres sait combien ils débordent de telles circonscriptions par l'extraordinaire croisement d'interrogations qui les travaille. Dans le présent ouvrage, écrivains, critiques et chercheurs réunis invitent à la découverte de cette diversité et de cette richesse. Ils montrent à l'oeuvre une écriture aussi curieuse des espaces, des villes et des techniques que soucieuse des rythmes et des mots. Car François Bon n'écrit pas sur : il écrit avec. Avec la littérature et avec ceux qui disent la sécheresse du monde, avec la musique et l'image, avec les livres et les écrans, le numérique et les claviers : dans le grand compagnonnage des textes et des hommes. Ouvrage publié avec le concours de l'Équipe Alithila (Analyses Littéraires et Histoire de la Langue) de l'Université Charles de Gaulle-Lille 3 et du CIEREC de l'Université de Saint-Etienne ; de l'Institut Universitaire de France, de la Région Rhône-Alpes.