share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'usage des quartiers : Action publique et géographie dans la politique de la ville (1982-1999)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'usage des quartiers : Action publique et géographie dans la politique de la ville (1982-1999)

L'usage des quartiers : Action publique et géographie dans la politique de la ville (1982-1999)

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'usage des quartiers : Action publique et géographie dans la politique de la ville (1982-1999)"

L'usage des quartiers traite d'une question à la lisière de la géographie et de l'analyse des politiques publiques : la fabrication de la géographie prioritaire - les fameux " quartiers " - à la base de la politique de la ville et de l'intervention des pouvoirs publics dans les banlieues populaires. L'ouvrage retrace la genèse de cette catégorie, à travers les nécessités de la construction d'une politique publique nationale et les apports décisifs de l'INSEE. Il analyse les partis pris politiques et interprétatifs qui sous-tendent les différents états de cette géographie prioritaire en montrant le lien qui s'établit entre cadres cognitifs et logiques d'action. L'ouvrage montre combien la diversité des interprétations possibles de la géographie prioritaire ouvre la voie à une diversité de régimes locaux de solidarité dans lesquels les communes jouent un rôle prépondérant. Cette analyse " par le bas " de la politique de la ville permet d'en éclairer le statut paradoxal : un succès d'estime, qui ne se dément pas, parmi les agents de terrain de l'État et des collectivités locales, étroitement associé à un jugement général négatif quant à la capacité réelle de cette politique à régler le problème auquel elle s'attaque.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 266  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • Collection : Logiques politiques
  • ISBN :  2747566838
  • EAN13 :  9782747566834
  • Classe Dewey :  307.760 9440904
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Estèbe

Gouverner la ville mobile

L'espace urbain contemporain tend à se dissocier entre des métropoles orientées vers une production mondialisée et des espaces tournés vers les fonctions résidentielles, domestiques ou récréactives. Du coup, la formule d'un régime unique de gouvernement des villes perd de sa [....]...

Voir tous les livres de Philippe Estèbe

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'usage des quartiers traite d'une question à la lisière de la géographie et de l'analyse des politiques publiques : la fabrication de la géographie prioritaire - les fameux " quartiers " - à la base de la politique de la ville et de l'intervention des pouvoirs publics dans les banlieues populaires. L'ouvrage retrace la genèse de cette catégorie, à travers les nécessités de la construction d'une politique publique nationale et les apports décisifs de l'INSEE. Il analyse les partis pris politiques et interprétatifs qui sous-tendent les différents états de cette géographie prioritaire en montrant le lien qui s'établit entre cadres cognitifs et logiques d'action. L'ouvrage montre combien la diversité des interprétations possibles de la géographie prioritaire ouvre la voie à une diversité de régimes locaux de solidarité dans lesquels les communes jouent un rôle prépondérant. Cette analyse " par le bas " de la politique de la ville permet d'en éclairer le statut paradoxal : un succès d'estime, qui ne se dément pas, parmi les agents de terrain de l'État et des collectivités locales, étroitement associé à un jugement général négatif quant à la capacité réelle de cette politique à régler le problème auquel elle s'attaque.