share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Chien d'Ulysse

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Chien d'Ulysse

Le Chien d'Ulysse

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Chien d'Ulysse"

Ce livre dont la ville est le héros, Cyrtha, grouillante d'une humanité vagabonde, Cyrtha la ville labyrinthique, écrouée en elle-même dans ses arabesques touffues, nous offre la vision la plus affranchie de l'Algérie contemporaine. Renvoyant dos à dos l'Etat et son opposition islamiste, l'un comme lupanar tenu par des maquereaux galonnés, l'autre comme attente du pire, c'est une population aux abois, une jeunesse désespérée, un pays affolé désormais que l'auteur nous dépeint avec un talent inhabituel. C'est qu'il se sait lui-même enfermé dans cette nasse où tombe toute tentative d'écrire l'Algérie d'aujourd'hui. Un piège, incontournable, où jamais l'on ne peut se heurter au réel que dans l'atroce et le barbare. Un piège où, dans cette impossibilité d'envisager le monde autrement, l'on ne sait échapper à ce réel qu'en basculant dans la rêverie. Ainsi l'exil y est-il le chemin que prend toute parole algérienne, désormais captive de cette guerre barbare, engloutie par la tragédie dans laquelle s'est enfoncée l'Algérie. Salem Bachi refuse pourtant pareil dictature et dédaigne de plier sa langue aux contraintes du moment. Il ne se fait pas le chantre de la perte. Son écriture tour à tour voluptueuse et voyoute, lyrique, épique, emprunte la structure des contes des mille et une nuits pour mieux déjouer et l'empreinte morbide du réel et l'artifice du songe. Il joue de tous les registres et réussit sans effort à exhumer sous la sublime faconde orientale un texte d'une très grande vérité. Un texte qui ne respire ni l'impuissance en face de la vie, ni la moindre suffisance littéraire. --Joël Jégouzo

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 257  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx19.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Blanche
  • ISBN :  2070760707
  • EAN13 :  9782070760701
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Salim Bachi

Le silence de Mahomet

Mahomet fut un homme passionné avant d'être le prophète de l'islam. C'est à présent un personnage de roman. Un roman qui se déploie aux alentours de l'an 600 après J.-C., entre La Mecque et Médine, du désert d'Arabie aux abords de Jérusalem. Homme singulier, contesté par les siens, [.....

Prix : 81 DH

Tuez-les tous

" Ils marchaient dans la nuit noire. Elle versait des larmes. Il détestait ça. Il avait envie de la tuer. Il tuerait l'Amérique à travers elle. Et lui serait l'affirmation la plus haute du néant. Et demain matin, il garderait les yeux ouverts quand il lancerait le Boeing 767 de la compagnie Ame...

Le silence de Mahomet

Mahomet fut un homme passionné avant d'être le prophète de l'islam. C'est à présent un personnage de roman. Un roman qui se déploie aux alentours de l'an 600 après J.-C., entre La Mecque et Médine, des sables du désert d'Arabie aux abords de Jérusalem. Nous voyons Mahomet naître, vivre et...

Voir tous les livres de Salim Bachi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Ce livre dont la ville est le héros, Cyrtha, grouillante d'une humanité vagabonde, Cyrtha la ville labyrinthique, écrouée en elle-même dans ses arabesques touffues, nous offre la vision la plus affranchie de l'Algérie contemporaine. Renvoyant dos à dos l'Etat et son opposition islamiste, l'un comme lupanar tenu par des maquereaux galonnés, l'autre comme attente du pire, c'est une population aux abois, une jeunesse désespérée, un pays affolé désormais que l'auteur nous dépeint avec un talent inhabituel. C'est qu'il se sait lui-même enfermé dans cette nasse où tombe toute tentative d'écrire l'Algérie d'aujourd'hui. Un piège, incontournable, où jamais l'on ne peut se heurter au réel que dans l'atroce et le barbare. Un piège où, dans cette impossibilité d'envisager le monde autrement, l'on ne sait échapper à ce réel qu'en basculant dans la rêverie. Ainsi l'exil y est-il le chemin que prend toute parole algérienne, désormais captive de cette guerre barbare, engloutie par la tragédie dans laquelle s'est enfoncée l'Algérie. Salem Bachi refuse pourtant pareil dictature et dédaigne de plier sa langue aux contraintes du moment. Il ne se fait pas le chantre de la perte. Son écriture tour à tour voluptueuse et voyoute, lyrique, épique, emprunte la structure des contes des mille et une nuits pour mieux déjouer et l'empreinte morbide du réel et l'artifice du songe. Il joue de tous les registres et réussit sans effort à exhumer sous la sublime faconde orientale un texte d'une très grande vérité. Un texte qui ne respire ni l'impuissance en face de la vie, ni la moindre suffisance littéraire. --Joël Jégouzo