share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'arracheur de visages

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'arracheur de visages

L'arracheur de visages

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'arracheur de visages"

Un effroyable maniaque chasse les femmes, la nuit dans un désert d'Arizona. Ce n'est hélas pas une image : il les traque comme du gibier pour les débarrasser de leur identité, pour leur faire "tomber le masque" comme il dit, c'est-à-dire pour les dépouiller de leur visage... C'est l'abominable expérience que subit Sharon Andrews, par exemple. Et une nouvelle victime est choisie par le docteur Cray (qui aurait pu être le professeur d'Hannibal Lecter) : il s'agit de Kaylie Mc Millan, une autre jeune femme elle-même coupable du meurtre de son mari douze années auparavant. Entre chasseur et proie, les rôles vont s'inverser à plusieurs reprises et il faudra beaucoup de talent à Roy Sheperd, de la police de Tucson, pour démêler les nœuds de cette effroyable affaire... Un cauchemar bien construit et abominablement efficace. Il faut véritablement avoir le cœur bien accroché pour venir à bout de ce terrible suspense sorti tout droit de l'enfer. Ce n'est peut-être pas tant l'horreur des rites criminels, qui sont ici décrits sans ménagement aucun pour le lecteur, que les justifications psychologiques du dément qui conduisent à cet impressionnant sentiment de malaise et de frousse. On a terriblement peur pour tout le monde dans cette intrigue qui n'a rien à envier au célèbre Silence des agneaux . Âmes (trop) sensibles, passez votre chemin, ce texte n'est pas pour vous...--Bruno Ménard --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • Dimensions :  2.2cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   J'ai Lu Paru le
  • Collection : J'ai lu Thriller
  • ISBN :  2290349372
  • EAN13 :  9782290349373
  • Classe Dewey :  849
  • Langue : Français

D'autres livres de Michael Prescott

La prochaine victime

Un tueur en série sème la panique à Los Angeles. La jeune Tess Mc Callum, agent du FBI, participe à l'enquête car elle n'a pas oublié la nuit où l'assassin a tué son amant, deux ans plus tôt. Or le tueur recommence à lui envoyer de mystérieuses cartes postales qui accroissent sa [....]...

Le goût mortel de la pluie

Janvier. C'est la saison des pluies à Los Angeles. Pour l'inconnu qui sévit depuis plusieurs semaines dans la ville, cela fait partie du jeu. Il enlève ses victimes, leur fait écrire une demande de rançon adressée aux autorités municipales, les tue, puis dépose leurs cadavres dans les tunnel...

Voir tous les livres de Michael Prescott

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un effroyable maniaque chasse les femmes, la nuit dans un désert d'Arizona. Ce n'est hélas pas une image : il les traque comme du gibier pour les débarrasser de leur identité, pour leur faire "tomber le masque" comme il dit, c'est-à-dire pour les dépouiller de leur visage... C'est l'abominable expérience que subit Sharon Andrews, par exemple. Et une nouvelle victime est choisie par le docteur Cray (qui aurait pu être le professeur d'Hannibal Lecter) : il s'agit de Kaylie Mc Millan, une autre jeune femme elle-même coupable du meurtre de son mari douze années auparavant. Entre chasseur et proie, les rôles vont s'inverser à plusieurs reprises et il faudra beaucoup de talent à Roy Sheperd, de la police de Tucson, pour démêler les nœuds de cette effroyable affaire... Un cauchemar bien construit et abominablement efficace. Il faut véritablement avoir le cœur bien accroché pour venir à bout de ce terrible suspense sorti tout droit de l'enfer. Ce n'est peut-être pas tant l'horreur des rites criminels, qui sont ici décrits sans ménagement aucun pour le lecteur, que les justifications psychologiques du dément qui conduisent à cet impressionnant sentiment de malaise et de frousse. On a terriblement peur pour tout le monde dans cette intrigue qui n'a rien à envier au célèbre Silence des agneaux . Âmes (trop) sensibles, passez votre chemin, ce texte n'est pas pour vous...--Bruno Ménard --Ce texte fait référence à l'édition Broché .