share_book
Envoyer cet article par e-mail

La grande nurserie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La grande nurserie

La grande nurserie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La grande nurserie"

Souvenez-vous : il fut un temps où l'on pouvait fumer une cigarette dans un bar en buvant un café crème ; où l'on pouvait rouler à 51 km/h en ville sans subir aussitôt la foudre d'un radar; un temps où Tintin au Congo n'était pas mis à l'isolement; où personne n'aurait osé effacer la pipe de M. Hulot sur l'affiche du célèbre film de Jacques Tati ; où aucune loi n'imposait un CV anonyme aux entreprises ; où aucun plan de vidéosurveillance ne prévoyait, comme aujourd'hui, de tripler le nombre de caméras en deux ans; où aucune mise en garde à l'intention des femmes enceintes ne figurait sur les bouteilles de vin... C'était hier. L'esprit de précaution et le vent de l'infantilisation n'ont, depuis, cessé de souffler. L'Etat nounou, qui nous borde et nous observe, est tout-puissant, doux et attentif à combler les aléas de la vie. En nous prenant pour des enfants, il construit chaque jour davantage la " Grande Nurserie " dont nous ne pourrons bientôt plus nous échapper. A moins de refaire, d'urgence, le pari de la responsabilité. Le destin de noter société est en jeu.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 216  pages
  • Dimensions :  1.4cmx10.4cmx17.6cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Jean-Claude Lattès Paru le
  • ISBN :  2709634597
  • EAN13 :  9782709634595
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Mathieu Laine

L'homme libre : Mélanges en l'honneur de Pascal Salin, Edition bilingue français-anglais

Pascal Salin est l'un des grands économistes de notre temps. De renommée internationale, c'est aussi un grand philosophe et un grand moraliste. Auteur d'ouvrages de référence, il a, par ses nombreux écrits et au cours de son enseignement, approfondi la science de l'Homme et profondément renouv...

Dictionnaire du libéralisme

Le libéralisme a-t-il échoué ? Le libéralisme est-il la loi du plus fort ? Pourquoi les Français sont-ils hostiles au libéralisme ? Le libéralisme est-il un anarchisme sauvage ? Un « laisser-faire » immoral ? Une doctrine de droite ? Un nouveau totalitarisme ? Etc. En cette période de cris...

La France est foutue

"La France est foutue ! Ce pays est impossible à réformer ! Une esquisse de changement et le pays est dans la rue... On n'en sortira jamais !" Beaucoup d'entre nous sont arrivés à cette conclusion : les profiteurs du système France sont trop nombreux et les hommes politiques trop frileux. Et po...

Post politique

La politique telle que nous l'avons connue dans les démocraties occidentales se meurt. La loi s'est égarée dans les détails. Les idées ont quitté la scène, laissant la place au pragmatisme et au court- termisme médiatique. Concurrencé de toute part, marché, mondialisation, instances intern...

Voir tous les livres de Mathieu Laine

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Souvenez-vous : il fut un temps où l'on pouvait fumer une cigarette dans un bar en buvant un café crème ; où l'on pouvait rouler à 51 km/h en ville sans subir aussitôt la foudre d'un radar; un temps où Tintin au Congo n'était pas mis à l'isolement; où personne n'aurait osé effacer la pipe de M. Hulot sur l'affiche du célèbre film de Jacques Tati ; où aucune loi n'imposait un CV anonyme aux entreprises ; où aucun plan de vidéosurveillance ne prévoyait, comme aujourd'hui, de tripler le nombre de caméras en deux ans; où aucune mise en garde à l'intention des femmes enceintes ne figurait sur les bouteilles de vin... C'était hier. L'esprit de précaution et le vent de l'infantilisation n'ont, depuis, cessé de souffler. L'Etat nounou, qui nous borde et nous observe, est tout-puissant, doux et attentif à combler les aléas de la vie. En nous prenant pour des enfants, il construit chaque jour davantage la " Grande Nurserie " dont nous ne pourrons bientôt plus nous échapper. A moins de refaire, d'urgence, le pari de la responsabilité. Le destin de noter société est en jeu.