share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Ruines de Paris

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Ruines de Paris

Les Ruines de Paris

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Ruines de Paris"

Comme une étreinte, la prose de Réda enveloppe son lecteur, lui fait lever ou baisser la tête, fixer tel ou tel point du ciel, d'un toit, d'un carrefour. À sa suite, sous son bras rugueux il nous entraîne, nous signale ce qui l'arrête ou le ralentit. Voix mesurée, sobre à l'extrême, dont le grain répond à celui des pavés, de l'asphalte : ces rues, ces chemins qu'il semble avoir usés, adoucis de ses semelles. Mais lui ne s'use pas. Prose ou poésie, son écriture a les reflets d'un miroir éteint, les profondeurs d'eaux tranquilles. Sans étincelles ni coups d'éclat, elle balaye la ville, les champs, les rivières et les rails, les obscurs talus, les terrains vagues. Elle effleure et fouille le fond des choses, s'entête à toujours revenir sur ses pas. Réda ne va nulle part, mais nous y emmène inlassablement. Et s'il atteint la perfection, si parfois en quelques phrases le monde nous semble tout entier contenu, c'est au bout d'un travail patient, longuement mûri et développé. --Scarbo

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 171  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Gallimard-Jeunesse Paru le
  • Collection : Poésie
  • ISBN :  207032737X
  • EAN13 :  9782070327379
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Jacques Réda

Autobiographie du jazz

Quand on considère le jazz comme un seul être musical à travers les diverses phases de son existence, il est tentant de le laisser s'exprimer et de recueillir les propos qu'il aurait pu tenir lui-même. Les trente premières pages de cette " autobiographie " en livrent le principal... Mais un par...

L'adoption du système métrique : Poèmes 1999-2003

Cet ensemble réunit des poèmes écrits (ou qui parfois ont résolu de l'être) durant une période de cinq ans. Il aurait été possible de les regrouper par thèmes, comme autant de clubs où se seraient retrouvés entre eux élégiaques ou spéculatifs, itinérants ou nostalgiques, anecdotiques,...

Voir tous les livres de Jacques Réda

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Comme une étreinte, la prose de Réda enveloppe son lecteur, lui fait lever ou baisser la tête, fixer tel ou tel point du ciel, d'un toit, d'un carrefour. À sa suite, sous son bras rugueux il nous entraîne, nous signale ce qui l'arrête ou le ralentit. Voix mesurée, sobre à l'extrême, dont le grain répond à celui des pavés, de l'asphalte : ces rues, ces chemins qu'il semble avoir usés, adoucis de ses semelles. Mais lui ne s'use pas. Prose ou poésie, son écriture a les reflets d'un miroir éteint, les profondeurs d'eaux tranquilles. Sans étincelles ni coups d'éclat, elle balaye la ville, les champs, les rivières et les rails, les obscurs talus, les terrains vagues. Elle effleure et fouille le fond des choses, s'entête à toujours revenir sur ses pas. Réda ne va nulle part, mais nous y emmène inlassablement. Et s'il atteint la perfection, si parfois en quelques phrases le monde nous semble tout entier contenu, c'est au bout d'un travail patient, longuement mûri et développé. --Scarbo