share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille

Le héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille"

La tragédie, chez Pierre Corneille, est nécessairement politique car la politique est fatalement tragique : une tragédie non politique est impossible, une politique non tragique est impensable. Le poète n'a jamais manqué une occasion de rappeler ce double lien. Du Cid (1636) à Suréna (1674), les valeurs de l'héroïsme fondent l'Etat avant de l'affronter et d'être elles-mêmes écrasées : le héros crée l'État qui détruit le héros, Rodrigue est un fondateur, Suréna sera une victime. L'intérêt du public, renouvelé par le travail des metteurs en scène et des acteurs, pour l'ensemble du théâtre de Corneille - y compris les comédies et les tragédies oubliées - souligne la double modernité dramaturgique et politique du poète : de l'enthousiasme au désenchantement, de l'héroïsme des jeunes années à la raison d'État courtisane, un univers théâtral se construit sous nos yeux avant de s'effondrer.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 571  pages
  • Dimensions :  2.6cmx11.8cmx19.0cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Quadrige Essais Débats
  • ISBN :  2130567576
  • EAN13 :  9782130567578
  • Classe Dewey :  842.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Prigent

Histoire de la France littéraire

Des vieillards bougons ou suaves, des amants éconduits ou triomphants, des assassins coupables ou innocents, des héros enthousiastes ou fatigués, des histoires véridiques ou invraisemblables, des phrases longues comme des fleuves ou vives comme des cascades, des personnages en quête [....]...

Histoire de la France littéraire : Tome 2, Classicismes XVIIe-XVIIIe siècle

Des vieillards bougons ou suaves, des amants éconduits ou triomphants, des assassins coupables ou innocents, des héros enthousiastes ou fatigués, des histoires véridiques ou invraisemblables, des phrases longues comme des fleuves ou vives comme des cascades, des personnages en quête d'auteurs, ...

Le Héros et l'Etat dans la tragédie de Pierre Corneille

LA tragédie, chez Pierre Corneille, est nécessairement politique car la politique est fatalement tragique : une tragédie non politique est impossible, une politique non tragique est impensable. Le poète n'a jamais manqué une occasion de rappeler ce double lien. Du Cid (1636) à Suréna (1674), ...

Voir tous les livres de Michel Prigent

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

La tragédie, chez Pierre Corneille, est nécessairement politique car la politique est fatalement tragique : une tragédie non politique est impossible, une politique non tragique est impensable. Le poète n'a jamais manqué une occasion de rappeler ce double lien. Du Cid (1636) à Suréna (1674), les valeurs de l'héroïsme fondent l'Etat avant de l'affronter et d'être elles-mêmes écrasées : le héros crée l'État qui détruit le héros, Rodrigue est un fondateur, Suréna sera une victime. L'intérêt du public, renouvelé par le travail des metteurs en scène et des acteurs, pour l'ensemble du théâtre de Corneille - y compris les comédies et les tragédies oubliées - souligne la double modernité dramaturgique et politique du poète : de l'enthousiasme au désenchantement, de l'héroïsme des jeunes années à la raison d'État courtisane, un univers théâtral se construit sous nos yeux avant de s'effondrer.