share_book
Envoyer cet article par e-mail

Enfin nue ! : Confessions d'un nègre littéraire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Enfin nue ! : Confessions d'un nègre littéraire

Enfin nue ! : Confessions d'un nègre littéraire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Enfin nue ! : Confessions d'un nègre littéraire"

“Elle” est tantôt Claudia Schiffer, tantôt Lorie, tantôt directrice de la Star Ac, mais moins glamour aussi : prostituée ou victime d'inceste, comme plume de psychiatres. “Elle”, c'est Catherine Siguret, “nègre” de profession, caméléon par vocation, épousant les vies pailletées des stars ou écumant les bas fonds, peu lui importe du moment qu'elle écrit. Ses confessions forment un essai tragi-comique sur ce drôle de métier où l'on se noie dans l'encre autant que dans le coeur des autres. Car elle choisit ses liaisons littéraires, s'en entiche pour le meilleur ou pour le pire, jusqu'à frôler la sortie de route. Ivre de la joie de toujours écrire “je” en étant un autre, elle raconte son vice, sa dépendance et son plaisir : ne jamais croiser le miroir et fuir le tragique dans la fiction.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 223  pages
  • Dimensions :  2.2cmx12.0cmx18.2cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Intervista Paru le
  • Collection : Les mues
  • ISBN :  2910753859
  • EAN13 :  9782910753856
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Catherine Siguret

Carnet de régime

Quand l'été pointe le bout de son nez, qui n'a pas quelques kilos à perdre avant d'aller s'exhiber fièrement sur les plages de sable fin ? Un sujet intarissable qui refait systématiquement surface chaque année à la même période. Catherine Siguret, une vraie malade des régimes (du genre ...

Carnet de grossesse

La grossesse ? Neuf mois avant l'apothéose pour les nouveaux parents : la naissance d'un enfant ? Grâce à ce carnet concocté avec amour et humour, ils pourront enfin se préparer en toute sérénité à l'aventure du nouveau-né. Comment passer neuf mois en vivant comme une princesse, [....]...

Les chats

Egoïstes, canailles, coquins, dominants, joueurs, turbulents, vadrouilleurs... Les chats vous énervent ? Nous aussi !!! Alors pour vous défouler sans retenue, vous trouverez dons ce livre des citations humoristiques, des histoires drôles, des faits insolites ou des listes loufoques, bref, tout c...

Tout pour le mieux

Que tout soit pour le pire, Marilyn n'est pas loin de le penser. Elle erre dans une vie sans rêve ni relief lorsqu'elle rencontré l'incorrigible Albert. Lui parcourt l'existence sourire aux lèvres, fort de l'insouciance qu'ont en commun adolescents et vieux messieurs. Entre deux êtres si opposé...

Voir tous les livres de Catherine Siguret

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

“Elle” est tantôt Claudia Schiffer, tantôt Lorie, tantôt directrice de la Star Ac, mais moins glamour aussi : prostituée ou victime d'inceste, comme plume de psychiatres. “Elle”, c'est Catherine Siguret, “nègre” de profession, caméléon par vocation, épousant les vies pailletées des stars ou écumant les bas fonds, peu lui importe du moment qu'elle écrit. Ses confessions forment un essai tragi-comique sur ce drôle de métier où l'on se noie dans l'encre autant que dans le coeur des autres. Car elle choisit ses liaisons littéraires, s'en entiche pour le meilleur ou pour le pire, jusqu'à frôler la sortie de route. Ivre de la joie de toujours écrire “je” en étant un autre, elle raconte son vice, sa dépendance et son plaisir : ne jamais croiser le miroir et fuir le tragique dans la fiction.