share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'analogie dans la démarche scientifique : Perspective historique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'analogie dans la démarche scientifique : Perspective historique

L'analogie dans la démarche scientifique : Perspective historique

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'analogie dans la démarche scientifique : Perspective historique"

L'analogie évoque plus souvent les figures de style ou les formes prélogiques de la pensée que la rigueur déductive du discours scientifique. L'ambiguïté dont elle est porteuse renvoie à la polysémie de la langue naturelle, et à une subjectivité incontrôlable dont la science cherche précisément à se démarquer, tant elle aspire à constituer un langage universel. Pourtant, l'analogie intervient souvent dans les travaux de culture scientifique, où elle " donne à voir " certains résultats théoriques sans recourir à une formalisation trop spécialisée. Et le rejet de l'analogie oublie volontiers les conditions d'élaboration du discours scientifique. Y compris en mathématiques, l'analogie sous-tend des extensions et des transferts de sens, le plus souvent de nature opératoire, qui obligent à renouveler les catégories existantes. Des historiens des sciences examinent ici ce travail de déconstruction-reconstruction du discours scientifique. Ce travail implique en permanence des choix philosophiques quant aux pratiques et aux objets qu'il s'agit de signifier, des choix qui ne sauraient être ignorés, sauf à méconnaître les limites du discours scientifique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 312  pages
  • Dimensions :  2.2cmx15.6cmx24.2cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   L'harmattan Paru le
  • Collection : Histoire des sciences
  • ISBN :  2296050727
  • EAN13 :  9782296050723
  • Classe Dewey :  501.4
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

L'analogie évoque plus souvent les figures de style ou les formes prélogiques de la pensée que la rigueur déductive du discours scientifique. L'ambiguïté dont elle est porteuse renvoie à la polysémie de la langue naturelle, et à une subjectivité incontrôlable dont la science cherche précisément à se démarquer, tant elle aspire à constituer un langage universel. Pourtant, l'analogie intervient souvent dans les travaux de culture scientifique, où elle " donne à voir " certains résultats théoriques sans recourir à une formalisation trop spécialisée. Et le rejet de l'analogie oublie volontiers les conditions d'élaboration du discours scientifique. Y compris en mathématiques, l'analogie sous-tend des extensions et des transferts de sens, le plus souvent de nature opératoire, qui obligent à renouveler les catégories existantes. Des historiens des sciences examinent ici ce travail de déconstruction-reconstruction du discours scientifique. Ce travail implique en permanence des choix philosophiques quant aux pratiques et aux objets qu'il s'agit de signifier, des choix qui ne sauraient être ignorés, sauf à méconnaître les limites du discours scientifique.