share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges

Le Jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Jour où j'ai échangé mon père contre deux poissons rouges"

Deux poissons rouges dans un bocal, c'est mieux qu'un père qui ne lève jamais le nez de son journal, vous ne trouvez pas ? Alors, quand Nathan est arrivé avec Gaspard et Oscar, je n'ai pas hésité. Je lui ai proposé de les échanger contre mon père. Nathan a réfléchi et puis... – D'accord ! il m'a dit. – Ho ! Ho ! a fait ma petite sœur. – Tu sais où est passé ton père ? a demandé ma mère un peu plus tard. C'est alors que les ennuis ont commencé... Un jour, Neil Gaiman a voulu faire tenir une histoire qui ne tourne pas rond dans un album carré, mais il n'a pas réussi. Alors, Dave McKean est arrivé avec ses pinceaux, ses ciseaux et sa colle en tube. Il a gratté, découpé, barbouillé des pages et des pages. Il y a collé des bouts de journaux, des photos de carottes ou de timbres-poste. Et puis, à force de bricolages, l'histoire rigolote et biscornue du début est nettement apparue sur une sorte de palimpseste plein de poésie. Un album à part, plein d'inventions et de surprises, qu'on n'échangerait pas contre deux dobermans nains. Même s'ils s'appellent Max et Roger. --Catherine Romat

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • Dimensions :  1.0cmx22.0cmx23.0cm
  • Poids : 458.1g
  • Editeur :   Delcourt Paru le
  • Collection : Les Insolies
  • ISBN :  2840555573
  • EAN13 :  9782840555575
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Neil Gaiman

Coraline

Coraline vient d'emménager dans une étrange maison et, comme ses parents n'ont pas le temps de s'occuper d'elle, elle décide de jouer les exploratrices. Ouvrant une porte condamnée, elle pénètre dans un appartement identique au sien. Identique, et pourtant... Dans la droite ligne d'Alice au ...

Prix : 135 DH
Batman

Batman est mort ! Il a été tué par Darkseid, le maléfique dieu extraterrestre, qu'il venait de blesser grièvement. Aujourd'hui, tout le monde est invité, amis comme ennemis, à la veillée funèbre en la mémoire du Chevalier Noir... mais Batman est-il vraiment mort ? L'immensément [....]...

L'Etrange vie de Nobody Owens

Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais [....

Voir tous les livres de Neil Gaiman

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Deux poissons rouges dans un bocal, c'est mieux qu'un père qui ne lève jamais le nez de son journal, vous ne trouvez pas ? Alors, quand Nathan est arrivé avec Gaspard et Oscar, je n'ai pas hésité. Je lui ai proposé de les échanger contre mon père. Nathan a réfléchi et puis... – D'accord ! il m'a dit. – Ho ! Ho ! a fait ma petite sœur. – Tu sais où est passé ton père ? a demandé ma mère un peu plus tard. C'est alors que les ennuis ont commencé... Un jour, Neil Gaiman a voulu faire tenir une histoire qui ne tourne pas rond dans un album carré, mais il n'a pas réussi. Alors, Dave McKean est arrivé avec ses pinceaux, ses ciseaux et sa colle en tube. Il a gratté, découpé, barbouillé des pages et des pages. Il y a collé des bouts de journaux, des photos de carottes ou de timbres-poste. Et puis, à force de bricolages, l'histoire rigolote et biscornue du début est nettement apparue sur une sorte de palimpseste plein de poésie. Un album à part, plein d'inventions et de surprises, qu'on n'échangerait pas contre deux dobermans nains. Même s'ils s'appellent Max et Roger. --Catherine Romat