share_book
Envoyer cet article par e-mail

La trilogie de Gaïa, tome 3 : Démon

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La trilogie de Gaïa, tome 3 : Démon

La trilogie de Gaïa, tome 3 : Démon

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La trilogie de Gaïa, tome 3 : Démon"

Une Marilyn Monroe de quinze mètres, un King Kong en pièces détachées. Un indic ivrogne et reptilien, des prêtres transformés en peu ragoûtants zombis. Un culturiste un peu... limité qui se prend pour Conan le barbare, une jeune et belle amazone à l'abord difficile. Un nouveau Jonas dans le ventre d'un Léviathan volant. Un serpent de trois cents mètres, un ver de sable de trois kilomètres. Une Cirocco Jones passablement transformée. Et un raton laveur. Non, pas de raton laveur, mais une superproduction à grand spectacle, sous la direction virevoltante de Gaïa, divinité omnipotente présentement dévorée par sa passion du cinéma. Feu d'artifice d'inventivité et d'humour, Démon s'offre le luxe de clore l'immense Trilogie de Gaïa en réconciliant définitivement Homère et Tex Avery.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 759  pages
  • Dimensions :  3.4cmx10.6cmx17.0cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Scie Fict
  • ISBN :  2070419185
  • EAN13 :  9782070419180
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de John Varley

La Trilogie de Gaïa, tome 2

Vingt ans après sa découverte au large de Saturne, Gaïa, l'univers roue intelligent, est devenue pour les Terriens un lieu de pèlerinage. Mettant à leur service ses immenses pouvoirs, elle exauce les voeux de ceux qui le méritent en faisant preuve d'héroïsme. Mais qu'est-ce qu'un héros ?...

La trilogie de Gaïa, tome 1 : Titan

Une gigantesque roue en orbite autour de Saturne est repérée par l'équipage du vaisseau spatial américain le Seigneur des Anneaux. Son caractère artificiel ne fait guère de doute lorsque... création ou créature, l'entité extraterrestre avale littéralement le vaisseau et ses astronautes. A ...

Persistance de la vision

Qu'importe la mort, dans ce monde futur où le clonage est devenu un succédané d'immortalité ; qu'importent la vieillesse, la laideur, le sexe, puisque le génie génétique peut reconstruire, transformer, améliorer à volonté un corps imparfait. Pourtant la vie, parfois, impose sa simple évid...

Voir tous les livres de John Varley

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une Marilyn Monroe de quinze mètres, un King Kong en pièces détachées. Un indic ivrogne et reptilien, des prêtres transformés en peu ragoûtants zombis. Un culturiste un peu... limité qui se prend pour Conan le barbare, une jeune et belle amazone à l'abord difficile. Un nouveau Jonas dans le ventre d'un Léviathan volant. Un serpent de trois cents mètres, un ver de sable de trois kilomètres. Une Cirocco Jones passablement transformée. Et un raton laveur. Non, pas de raton laveur, mais une superproduction à grand spectacle, sous la direction virevoltante de Gaïa, divinité omnipotente présentement dévorée par sa passion du cinéma. Feu d'artifice d'inventivité et d'humour, Démon s'offre le luxe de clore l'immense Trilogie de Gaïa en réconciliant définitivement Homère et Tex Avery.