share_book
Envoyer cet article par e-mail

Oeuvres, tome 16 : Critiques littéraires et critiques d'art

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Oeuvres, tome 16 : Critiques littéraires et critiques d'art

Oeuvres, tome 16 : Critiques littéraires et critiques d'art

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Oeuvres, tome 16 : Critiques littéraires et critiques d'art"

L'amour de la littérature et celui des arts sont consubstantiels, on le savait depuis longtemps, à la culture, à la vie intime de Jaurès. Mais l'ampleur, la continuité, voire le professionnalisme de son oeuvre en ce domaine apparaîtront à beaucoup comme une révélation. Dans l'ordre intellectuel, Jaurès ne fut pas seulement philosophe et historien. Il fut aussi critique littéraire et critique d'art.Ce volume des Oeuvres le met en lumière en rompant avec l'ordre chronologique selon lequel est organisée cette édition. Les textes de Jaurès sont regroupés en quatre massifs.Au départ, des extraits du Cours de philosophie professé à Albi, en 1882-1883 : ils sont consacrés à l'esthétique. Puis un ensemble d'articles et d'études écrits entre 1887 et 1898 : ils sont centrés sur le rapport au politique. Vient alors l'événement : un corpus de 87 articles donnés à La Dépêche entre 1893 et 1898, sous la signature Le Liseur". Cette "quinzaine littéraire", longtemps oubliée, lui permet de présenter, aux côtés d'écrivains méridionaux comme Armand Silvestre ou Eugène Le Roy, l'avant-garde parisienne de son temps, de Verlaine et Mallarmé à Léon Bloy et Huysmans : c'est la "jeunesse littéraire". Enfin on a réuni des conférences culturelles, prononcées de l'affaire Dreyfus à 1914 : l'art et le socialisme, Zola, Anatole France ; c'est le temps du "lutteur contemplatif", le temps aussi où Jaurès s'adresse aux instituteurs à travers la Revue de l'enseignement primaire et primaire supérieur.Michel Launay est professeur émérite de littérature à l'université de Nice. Camille Grousselas est docteur ès lettres. Françoise Laurent-Prigent est agrégée de lettres.L'édition des Oeuvres de Jean Jaurès est placée sous la responsabilité de la Société d'Etudes Jaurésiennes."

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 546  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Oeuvres de Jean Jaurès
  • ISBN :  2213605505
  • EAN13 :  9782213605500
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Jaurès

Le Socialisme et la vie

Jean Jaurès inscrivait au tableau noir des grands Congrès socialistes autour de 1900 la phrase suivante : « L’histoire ne se fait pas toute seule. » C’est que pour lui, homme politique, philosophe, l’histoire matérielle des hommes est bien première et le socialisme est chargé à la [...

Pour la Laïque suivi de La Question religieuse et le socialisme et Autres Textes

Exhaussé au rang d'icône de la laïcité pour son rôle dans l'élaboration de la loi historique de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905, Jean Jaurès est pourtant une " manière de méconnu célèbre. " Le discours " Pour la laïque " présenté ici est aussi souvent cité qu'...

Discours et conférences

Citoyens !... L'orateur Jaurès, debout face à l'assistance, marque une courte pause puis s'élance. Sa voix, capable d'emplir les plus vastes édifices, épouse chaque nuance de sa pensée. L'effet d'entraînement sur l'auditoire est immédiat: les témoignages abondent qui décrivent son incompar...

Voir tous les livres de Jean Jaurès

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'amour de la littérature et celui des arts sont consubstantiels, on le savait depuis longtemps, à la culture, à la vie intime de Jaurès. Mais l'ampleur, la continuité, voire le professionnalisme de son oeuvre en ce domaine apparaîtront à beaucoup comme une révélation. Dans l'ordre intellectuel, Jaurès ne fut pas seulement philosophe et historien. Il fut aussi critique littéraire et critique d'art.Ce volume des Oeuvres le met en lumière en rompant avec l'ordre chronologique selon lequel est organisée cette édition. Les textes de Jaurès sont regroupés en quatre massifs.Au départ, des extraits du Cours de philosophie professé à Albi, en 1882-1883 : ils sont consacrés à l'esthétique. Puis un ensemble d'articles et d'études écrits entre 1887 et 1898 : ils sont centrés sur le rapport au politique. Vient alors l'événement : un corpus de 87 articles donnés à La Dépêche entre 1893 et 1898, sous la signature Le Liseur". Cette "quinzaine littéraire", longtemps oubliée, lui permet de présenter, aux côtés d'écrivains méridionaux comme Armand Silvestre ou Eugène Le Roy, l'avant-garde parisienne de son temps, de Verlaine et Mallarmé à Léon Bloy et Huysmans : c'est la "jeunesse littéraire". Enfin on a réuni des conférences culturelles, prononcées de l'affaire Dreyfus à 1914 : l'art et le socialisme, Zola, Anatole France ; c'est le temps du "lutteur contemplatif", le temps aussi où Jaurès s'adresse aux instituteurs à travers la Revue de l'enseignement primaire et primaire supérieur.Michel Launay est professeur émérite de littérature à l'université de Nice. Camille Grousselas est docteur ès lettres. Françoise Laurent-Prigent est agrégée de lettres.L'édition des Oeuvres de Jean Jaurès est placée sous la responsabilité de la Société d'Etudes Jaurésiennes."