share_book
Envoyer cet article par e-mail

Marguerite Duras : Ecriture et politique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Marguerite Duras : Ecriture et politique

Marguerite Duras : Ecriture et politique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Marguerite Duras : Ecriture et politique"

De sa naissance dans l'Indochine coloniale de 1914 à ses derniers regards sur l'actualité des années 90, en passant par ses fréquentations, ses engagements et ses ambiguïtés, Marguerite Duras n'a cessé d'épouser la ligne brisée du XXe siècle. Née du va et vient entre le " monde extérieur ", territoire du politique, et la " chambre noire ", lieu de l'écriture, son oeuvre est si nourrie de résonances que la question de l'écriture politique méritait d'être examinée. Lire Duras dans la vaste perspective que trace un demi-siècle de création fait apparaître qu'elle procède par retard sur l'événement et par ambiguïté, ce qui la conduit d'une part au désengagement politique et à la perte du réel, et d'autre part, à un engagement poétique et à la poétisation du réel. Fondamentalement hostile à toutes les formes du pouvoir, Marguerite Duras s'en prend aussi à la coercition du langage et du style : de cet affranchissement généralisé naît le progrès de la pensée et de la forme durassiennes vers l'indifférence et l'indifférencié, dans une tentative affirmée de saisie du Tout où le monde recouvre son unité et où l'oeuvre acquiert son unicité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 264  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.4cmx20.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Editions L'harmattan Paru le
  • Collection : Critiques Littéraires
  • ISBN :  2747581500
  • EAN13 :  9782747581509
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Dominique Roussel- Denès

Adolphe de Benjamin Constant

Résonances est une collection qui entend offrir l'essentiel des connaissances indispensables et incontournables permettant l'approche et l'étude efficace d'œuvres littéraires....

L'Amant de Marguerite Duras

Dominique Denès. agrégée de Lettres modernes, a longtemps enseigné en lycée. Actuellement Maître de conférences à l'Université de Nancy 2, elle est l'auteur, entre autres, d'un essai intitulé : Marguerite Duras : Ecriture et Politique (roll. " Critiques littéraires ". L'Harmattan, 2005). ...

Voir tous les livres de Dominique Roussel- Denès

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

De sa naissance dans l'Indochine coloniale de 1914 à ses derniers regards sur l'actualité des années 90, en passant par ses fréquentations, ses engagements et ses ambiguïtés, Marguerite Duras n'a cessé d'épouser la ligne brisée du XXe siècle. Née du va et vient entre le " monde extérieur ", territoire du politique, et la " chambre noire ", lieu de l'écriture, son oeuvre est si nourrie de résonances que la question de l'écriture politique méritait d'être examinée. Lire Duras dans la vaste perspective que trace un demi-siècle de création fait apparaître qu'elle procède par retard sur l'événement et par ambiguïté, ce qui la conduit d'une part au désengagement politique et à la perte du réel, et d'autre part, à un engagement poétique et à la poétisation du réel. Fondamentalement hostile à toutes les formes du pouvoir, Marguerite Duras s'en prend aussi à la coercition du langage et du style : de cet affranchissement généralisé naît le progrès de la pensée et de la forme durassiennes vers l'indifférence et l'indifférencié, dans une tentative affirmée de saisie du Tout où le monde recouvre son unité et où l'oeuvre acquiert son unicité.