share_book
Envoyer cet article par e-mail

Phénoménologies littéraires de l'écriture de soi

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Phénoménologies littéraires de l'écriture de soi

Phénoménologies littéraires de l'écriture de soi

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Phénoménologies littéraires de l'écriture de soi"

Les nombreux travaux sur l'écriture de soi témoignent que les théoriciens, littéraires et/ou philosophes, sont toujours capables d'utiliser des notions (confession, aveu, narration, témoignage, mémoire, etc.) dont ils réévaluent sans cesse l'origine historique ou qu'ils relisent précisément à la lumière de la notion de subjectivité. Où en sommes-nous finalement, quant à cette notion, à la fois si neuve et tellement ancienne, qu'est l'écriture de soi ? Que signifie cette catégorie qui fascine de nombreuses disciplines, au point qu'un mésusage, voire un abus interprétatif soit possible ? Est-il un texte qui échappe à la catégorie toujours amplifiée de l'écriture de soi ? Ou, alors, existe-t-il bien une critériologie littéraire permettant de dresser les contours des pratiques textuelles de l'écriture de soi ? Cet ouvrage apporte une contribution pluridisciplinaire sous l'angle d'une " phénoménologie littéraire ", pour ne pas poser d'emblée la problématique sur l'axe véritatif, mais pour étudier des formes et des contenus où l'on constate une écriture de soi, sans les qualifier ni les délimiter par avance, rhétoriquement ou poétiquement. En somme, entre " Théories générales " et " Lectures ", la méthodologie ici retenue invite à mettre l'accent sur la forme et le sens, pour étudier l'écriture de soi - qui demeure une manière de raconter un rapport d'être-au-monde -, telle qu'elle se met à l'oeuvre dans des objets littéraires définis.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 247  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.8cmx22.8cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Editions Universitaires De Dijon Paru le
  • Collection : Ecritures
  • ISBN :  2915611149
  • EAN13 :  9782915611144
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les nombreux travaux sur l'écriture de soi témoignent que les théoriciens, littéraires et/ou philosophes, sont toujours capables d'utiliser des notions (confession, aveu, narration, témoignage, mémoire, etc.) dont ils réévaluent sans cesse l'origine historique ou qu'ils relisent précisément à la lumière de la notion de subjectivité. Où en sommes-nous finalement, quant à cette notion, à la fois si neuve et tellement ancienne, qu'est l'écriture de soi ? Que signifie cette catégorie qui fascine de nombreuses disciplines, au point qu'un mésusage, voire un abus interprétatif soit possible ? Est-il un texte qui échappe à la catégorie toujours amplifiée de l'écriture de soi ? Ou, alors, existe-t-il bien une critériologie littéraire permettant de dresser les contours des pratiques textuelles de l'écriture de soi ? Cet ouvrage apporte une contribution pluridisciplinaire sous l'angle d'une " phénoménologie littéraire ", pour ne pas poser d'emblée la problématique sur l'axe véritatif, mais pour étudier des formes et des contenus où l'on constate une écriture de soi, sans les qualifier ni les délimiter par avance, rhétoriquement ou poétiquement. En somme, entre " Théories générales " et " Lectures ", la méthodologie ici retenue invite à mettre l'accent sur la forme et le sens, pour étudier l'écriture de soi - qui demeure une manière de raconter un rapport d'être-au-monde -, telle qu'elle se met à l'oeuvre dans des objets littéraires définis.