share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bleue comme une orange

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bleue comme une orange

Bleue comme une orange

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Bleue comme une orange"

Il fallait oser. Dans Bleue comme une orange, le grand maître de la SF et pilier de la contre-culture exilé à Paris qu'est Norman Spinrad imagine une Terre au climat réchauffé, où crocodiles et perroquets pullulent sur les berges de la Seine – et où les États ont disparu au profit de groupements économiques de tout poil. Bien sûr, l'écart s'est encore creusé entre les gagnants et les perdants... Car si les eaux ont monté et les déserts progressé à toute allure, si New York est noyée et la majorité de la planète affamée, c'est pour le plus grand profit de quelques corporations qui s'enrichissent en refroidissant artificiellement l'atmosphère. Monique Calhoun, malgré ses scrupules, surfe sur cette vague. Membre d'un "consortium relationnel", "capable de vendre des eskimos en Alaska", elle conseille les corporations soucieuses de lancer des projets pharamineux ou de redorer leur blason. Elle va bientôt croiser la route d'Éric Esterhazy, faux prince et vrai descendant d'une famille de trafiquants, valet du groupement des Mauvais Garçons. Sous couvert de guider de riches touristes dans la "ville lumière" sur La Reine de la Seine (son immense bateau à aubes), Éric espionne en réalité leurs faits et gestes et monnaie les informations obtenues. Lorsque Monique loue La Reine afin d'accueillir les membres de la Conférence pour l'amélioration du climat, Éric part à la pêche aux révélations, mettant au jour une "intox" médiatique qui cache un danger planétaire imminent... On entre dans Bleue comme une orange en fanfare, ou plutôt en big band, au son de "When the Saints Go Marching in", et c'est sur un rythme endiablé que se poursuit le roman – avec certaines notes aigrelettes où les personnages doivent se salir les mains, faire du mal pour faire le bien. Sexe, drogues et... jazz New Orleans composent ici un mélange épicé sous la plume d'un Spinrad au mieux de sa forme, oscillant entre thriller écologique, suspense amoureux et pochade sur la société du spectacle – le sort de la Terre se joue en effet entre orgies de cocaïne et parties de jambes en l'air ! Les rires que l'auteur nous arrache valent à eux seuls le détour, et démontrent que le père de Jack Barron et l'Éternité, ex-enfant terrible des années soixante-dix, n'a rien perdu de ses qualités corrosives. --Nathalie Mège --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 386  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.2cmx18.6cm
  • Poids : 997.9g
  • Editeur :   J'ai Lu Paru le
  • Collection : J'ai lu Science-fiction
  • ISBN :  2290325775
  • EAN13 :  9782290325773
  • Classe Dewey :  813.54
  • Langue : Français

D'autres livres de Norman Spinrad

Les Miroirs de l'esprit

Un ancien écrivain de science-fiction a fondé une secte, le Transformationalisme, devenue en quelques années une puissance financière qui recrute à Hollywood parmi les stars. Le réalisateur Jack Weller, malgré son écœurement pour les méthodes de recrutement des transformationalistes, déci...

Prix : 132 DH
Oussama

« Vous qui vous opposez à la volonté d’Allah, contemplez la face de votre ennemi éternel ! La face qui a fait trembler Paris ! La face qui fera trembler le monde ! Et vous, mes frères, rejoignez-moi ! Rejoignez la Guerre Sainte contre le Grand Satan ! »Tels sont les mots qu’Oussama, [.....

Jack Barron et l'éternité

Jack Barron est une icône de la télévision, un redresseur de torts moderne pour cent millions de gogos accros à leur écran tous les mercredis soir. Pour l'irrésistible présentateur, malgré la corruption, la pauvreté et la ségrégation, c'est le business qui compte avant tout... jusqu'à...

Jack Barron et l'Eternité

À ma gauche : Jack Barron ! Ancien contestataire engagé. Aujourd'hui présentateur vedette du plus grand show télé d'Amérique. Une émission où l'on règle ses comptes en direct ! Pour lui, seule compte sa place. Il est prêt à tous les compromis pour la conserver. À ma droite : [.......

Voir tous les livres de Norman Spinrad

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il fallait oser. Dans Bleue comme une orange, le grand maître de la SF et pilier de la contre-culture exilé à Paris qu'est Norman Spinrad imagine une Terre au climat réchauffé, où crocodiles et perroquets pullulent sur les berges de la Seine – et où les États ont disparu au profit de groupements économiques de tout poil. Bien sûr, l'écart s'est encore creusé entre les gagnants et les perdants... Car si les eaux ont monté et les déserts progressé à toute allure, si New York est noyée et la majorité de la planète affamée, c'est pour le plus grand profit de quelques corporations qui s'enrichissent en refroidissant artificiellement l'atmosphère. Monique Calhoun, malgré ses scrupules, surfe sur cette vague. Membre d'un "consortium relationnel", "capable de vendre des eskimos en Alaska", elle conseille les corporations soucieuses de lancer des projets pharamineux ou de redorer leur blason. Elle va bientôt croiser la route d'Éric Esterhazy, faux prince et vrai descendant d'une famille de trafiquants, valet du groupement des Mauvais Garçons. Sous couvert de guider de riches touristes dans la "ville lumière" sur La Reine de la Seine (son immense bateau à aubes), Éric espionne en réalité leurs faits et gestes et monnaie les informations obtenues. Lorsque Monique loue La Reine afin d'accueillir les membres de la Conférence pour l'amélioration du climat, Éric part à la pêche aux révélations, mettant au jour une "intox" médiatique qui cache un danger planétaire imminent... On entre dans Bleue comme une orange en fanfare, ou plutôt en big band, au son de "When the Saints Go Marching in", et c'est sur un rythme endiablé que se poursuit le roman – avec certaines notes aigrelettes où les personnages doivent se salir les mains, faire du mal pour faire le bien. Sexe, drogues et... jazz New Orleans composent ici un mélange épicé sous la plume d'un Spinrad au mieux de sa forme, oscillant entre thriller écologique, suspense amoureux et pochade sur la société du spectacle – le sort de la Terre se joue en effet entre orgies de cocaïne et parties de jambes en l'air ! Les rires que l'auteur nous arrache valent à eux seuls le détour, et démontrent que le père de Jack Barron et l'Éternité, ex-enfant terrible des années soixante-dix, n'a rien perdu de ses qualités corrosives. --Nathalie Mège --Ce texte fait référence à l'édition Broché .