share_book
Envoyer cet article par e-mail

Arthur Rimbaud

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Arthur Rimbaud

Arthur Rimbaud

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Arthur Rimbaud"

Il ne s'agit pas, dans cet essai, d'interpréter Rimbaud comme le firent, souvent très éclairants, bien d'autres. Rimbaud m'échappe. Rimbaud, lu et relu au fil d'une vie déjà longue, continue de m'échapper comme le ferait, pourtant fortement désirée, une poignée d'eau. Mais on ne saurait par découragement renoncer à l'eau. Ce livre est donc une nouvelle tentative pour se saisir d'une matière aussi insaisissable que vitale. "Dire que je n'ai pas eu souci de boire" est métaphore de poésie, mais la vie de l'esprit ne saurait, se détournant de ce qui décourage sa prise, se consoler par des métaphores. Boire, pour la vie de l'esprit, boire cela notamment dont elle a le plus besoin pour étancher cette soif de l'être dont elle est obsédée, c'est là possibilité de vivre et qui répond à la nécessité que j'ai dite. Salah Stétié

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 156  pages
  • Dimensions :  1.8cmx14.0cmx21.6cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Fata Morgana Paru le
  • ISBN :  2851946714
  • EAN13 :  9782851946713
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Salah Stétié

Le Vin mystique et autres lieux spirituels de l'Islam

Poète et écrivain d'origine libanaise et de réputation internationale, Salah Stétié a réuni ici huit essais qui traitent de certains thèmes symboliques de l'Islam. La grande civilisation musulmane, au-delà des problèmes auxquels elle est confrontée de nos jours, demeure l'une des plus ...

Prix : 124 DH
Mahomet

Les violences et les contre-vérités répandues aujourd'hui par un intégrisme qui se prétend musulman rendent indispensable un retour aux sources de l'islam, afin de comprendre ce que furent réellement la vie et l'enseignement de Mahomet. Poète et essayiste de réputation internationale, Salah ...

Prix : 122 DH

En un lieu de brûlure

Poète et essayiste libanais de langue française, longtemps ambassadeur, Salah Stétié est l'homme de deux rivages. Ses écrits regardent vers l'Occident, sans jamais cesser d'être illuminés par l'Orient, qui les guide. Œuvre solaire, située au point du jour, à égale distance de la modernit...

Carnets du méditant

" Entre deux mots, il faut choisir le moindre ", osa un jour écrire Valéry, Salah Stétié, l'un des plus grands écrivains francophones d'aujourd'hui, s'est livré depuis des années à cet exercice périlleux où le langage se rapproche du silence. Inscrivant dans ses carnets ces brefs jets de f...

Voir tous les livres de Salah Stétié

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Il ne s'agit pas, dans cet essai, d'interpréter Rimbaud comme le firent, souvent très éclairants, bien d'autres. Rimbaud m'échappe. Rimbaud, lu et relu au fil d'une vie déjà longue, continue de m'échapper comme le ferait, pourtant fortement désirée, une poignée d'eau. Mais on ne saurait par découragement renoncer à l'eau. Ce livre est donc une nouvelle tentative pour se saisir d'une matière aussi insaisissable que vitale. "Dire que je n'ai pas eu souci de boire" est métaphore de poésie, mais la vie de l'esprit ne saurait, se détournant de ce qui décourage sa prise, se consoler par des métaphores. Boire, pour la vie de l'esprit, boire cela notamment dont elle a le plus besoin pour étancher cette soif de l'être dont elle est obsédée, c'est là possibilité de vivre et qui répond à la nécessité que j'ai dite. Salah Stétié