share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Exception syrienne : Entre modernisation et résistance

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Exception syrienne : Entre modernisation et résistance

L'Exception syrienne : Entre modernisation et résistance

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Exception syrienne : Entre modernisation et résistance"

Près de dix ans après son arrivée au pouvoir en 2000, Bachar al-Assad demeure confronté à des défis considérables. L'" héritier" d'Hafez al-Assad a entrepris de rendre à la Syrie son statut d'acteur majeur du Moyen-Orient. Or, en dépit de son alliance avec Téhéran, d'une influence maintenue au Liban - après le retrait de son armée en 2005 - et de relais avancés dans le nouvel Irak, la pertinence stratégique syrienne est érodée. Par ailleurs, la recomposition autoritaire a accentué le repli du pouvoir sur lui-même ; elle a marginalisé davantage le Ba'th et creusé les écarts entre une élite enrichie et "mondialisée" et une majorité appauvrie. Au terme d'un vaste travail d'enquête mené dans tout le pays, Caroline Donati analyse dans ce livre les évolutions du "système Assad" depuis sa mise en place en 1970, ainsi que celles de la société. Elle montre pourquoi l'ouverture économique accélérée sous Bachar a fragilisé les équilibres internes. Enfin, elle décrit comment la détresse sociale, le tarissement des ressources et l'absence de procédures démocratiques font le lit de mobilisations identitaires avivées par le contexte régional: du réveil sunnite au revivalisme chrétien, jusqu'aux velléités autonomistes kurdes et à l'affirmation de l'ordre tribal. L'aspiration au changement des intellectuels, de la mouvance islamiste et de la jeunesse étant systématiquement sanctionnée par un pouvoir aux aguets, les perspectives apparaissent bien incertaines pour une population dont la moitié a moins de vingt ans.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 354  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.0cmx23.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : CAHIERS LIBRES
  • ISBN :  2707147990
  • EAN13 :  9782707147998
  • Classe Dewey :  956
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Près de dix ans après son arrivée au pouvoir en 2000, Bachar al-Assad demeure confronté à des défis considérables. L'" héritier" d'Hafez al-Assad a entrepris de rendre à la Syrie son statut d'acteur majeur du Moyen-Orient. Or, en dépit de son alliance avec Téhéran, d'une influence maintenue au Liban - après le retrait de son armée en 2005 - et de relais avancés dans le nouvel Irak, la pertinence stratégique syrienne est érodée. Par ailleurs, la recomposition autoritaire a accentué le repli du pouvoir sur lui-même ; elle a marginalisé davantage le Ba'th et creusé les écarts entre une élite enrichie et "mondialisée" et une majorité appauvrie. Au terme d'un vaste travail d'enquête mené dans tout le pays, Caroline Donati analyse dans ce livre les évolutions du "système Assad" depuis sa mise en place en 1970, ainsi que celles de la société. Elle montre pourquoi l'ouverture économique accélérée sous Bachar a fragilisé les équilibres internes. Enfin, elle décrit comment la détresse sociale, le tarissement des ressources et l'absence de procédures démocratiques font le lit de mobilisations identitaires avivées par le contexte régional: du réveil sunnite au revivalisme chrétien, jusqu'aux velléités autonomistes kurdes et à l'affirmation de l'ordre tribal. L'aspiration au changement des intellectuels, de la mouvance islamiste et de la jeunesse étant systématiquement sanctionnée par un pouvoir aux aguets, les perspectives apparaissent bien incertaines pour une population dont la moitié a moins de vingt ans.