share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le sacre du temps libre : La société des 35 heures

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le sacre du temps libre : La société des 35 heures

Le sacre du temps libre : La société des 35 heures

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le sacre du temps libre : La société des 35 heures"

Comment se répartit le temps libre des Français ? À quoi est-il occupé ? Les départs en vacances sont-ils plus nombreux qu'il y a vingt ans ? C'est à ce type de questions que répond le dernier ouvrage dirigé par Jean Viard, — accompagné de Françoise Potier et Jean-Didier Urbain — dans le cadre du groupe de prospective « temps libres et dynamiques spatiales » de la Datar (Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale). Ce volume, fruit d'un travail de deux ans, s'intéresse à la France des temps libres telle qu'elle s'esquisse depuis les 50 dernières années. Aujourd'hui, 89 % de notre temps est un temps hors travail. Ainsi, selon Jean Viard, « l'équilibre ancien des temps a été rompu ». Il s'agit alors de dégager les principales tendances qu'empruntent ces nouvelles temporalités, de mettre au jour leurs répercussions en termes de mobilité géographique, de lien social ou encore d'investissement économique. Une des évolutions récentes constatées est l'interpénétration manifeste entre temps de travail et temps libre. De même, les mobilités ne sont plus strictement organisées de manière bipolaire, entre le lieu de résidence et celui où l'on exerce : les motifs de déplacement ont changé. Françoise Potier et Georges Cazes relèvent ainsi une « révolution » des séjours courts — soit de l'excursion à la journée. La société française contemporaine peut être dès lors définie par une « culture de la mobilité ». À la question temporelle est donc corrélée celle de l'espace. Les pratiques de temps libres, qu'elles soient culturelles, sportives ou touristiques, influent sur l'organisation et la gestion du territoire, notamment au niveau des villes. Telle est l'une des principales hypothèses soutenues dans cet ouvrage riche en cartes et données. Le temps libre apparaît non seulement comme aménageur spatial, mais aussi comme organisateur de lien social : une réalité dont, pour reprendre Jean Viard, il va nous falloir prendre acte. --Stéphanie Buttay --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 216  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx16.2cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Editions De L'aube Paru le
  • Collection : L'Aube poche essai
  • ISBN :  2876789434
  • EAN13 :  9782876789432
  • Classe Dewey :  306.48
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean Viard

Lettre aux Paysans (et aux Autres) Sur un Monde Durable

Jean Viard scrute depuis trente ans le monde agricole. De la publication de La Campagne inventée, en 1977, à celle, en 2008, d'une Lettre aux paysans et aux autres sur un monde durable, le chercheur provençal déclare une empathie forte pour le monde rural. Et revendique ses expériences de "pays...

Fragments d'identité française

Le point de départ de ce livre est la volonté de réagir au débat sur l'identité nationale. Pour Jean Viard, en cette période de crise et d'incertitude, cette tentative d'instrumentalisation ne pouvait être laissée sans réponse. Mais cet essai n'est pas un travail de conjoncture. Il découle...

Voir tous les livres de Jean Viard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Comment se répartit le temps libre des Français ? À quoi est-il occupé ? Les départs en vacances sont-ils plus nombreux qu'il y a vingt ans ? C'est à ce type de questions que répond le dernier ouvrage dirigé par Jean Viard, — accompagné de Françoise Potier et Jean-Didier Urbain — dans le cadre du groupe de prospective « temps libres et dynamiques spatiales » de la Datar (Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale). Ce volume, fruit d'un travail de deux ans, s'intéresse à la France des temps libres telle qu'elle s'esquisse depuis les 50 dernières années. Aujourd'hui, 89 % de notre temps est un temps hors travail. Ainsi, selon Jean Viard, « l'équilibre ancien des temps a été rompu ». Il s'agit alors de dégager les principales tendances qu'empruntent ces nouvelles temporalités, de mettre au jour leurs répercussions en termes de mobilité géographique, de lien social ou encore d'investissement économique. Une des évolutions récentes constatées est l'interpénétration manifeste entre temps de travail et temps libre. De même, les mobilités ne sont plus strictement organisées de manière bipolaire, entre le lieu de résidence et celui où l'on exerce : les motifs de déplacement ont changé. Françoise Potier et Georges Cazes relèvent ainsi une « révolution » des séjours courts — soit de l'excursion à la journée. La société française contemporaine peut être dès lors définie par une « culture de la mobilité ». À la question temporelle est donc corrélée celle de l'espace. Les pratiques de temps libres, qu'elles soient culturelles, sportives ou touristiques, influent sur l'organisation et la gestion du territoire, notamment au niveau des villes. Telle est l'une des principales hypothèses soutenues dans cet ouvrage riche en cartes et données. Le temps libre apparaît non seulement comme aménageur spatial, mais aussi comme organisateur de lien social : une réalité dont, pour reprendre Jean Viard, il va nous falloir prendre acte. --Stéphanie Buttay --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.