share_book
Envoyer cet article par e-mail

Modernité du libre examen

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Modernité du libre examen

Modernité du libre examen

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Modernité du libre examen"

Dans les années 1920, le libre examen fut confronté à de nouveaux adversaires séculiers dont les doctrines, qui niaient la liberté de l'esprit, se situaient en dehors ou même à l'opposé du champ religieux. Il lui faudra les années d'entre-deux-guerres et le conflit mondial pour prendre la mesure de ces défis qui déplacèrent les controverses du domaine de l'enseignement et de la science à celui des libertés démocratiques et de la morale. 175 ans après sa fondation, l'Université de Bruxelles, née d'une idée, doit s'interroger sur ses idéaux et ses principes avec les outils de la recherche, en envisageant le problème du libre examen sous un angle théorique et dans une comparaison dans le temps, au XIXe et au XXe siècle. Cette recherche doit être menée sur trois plans: pourquoi fut fondée l'Université libre en 1834? Comment le concept de libre examen a-t-il évolué depuis son apparition au XVIe siècle jusqu'à son affirmation à l'ULB en 1855? Comment l'ULB est-elle passée d'une attitude intellectuelle axée principalement sur l'anticléricalisme à une conception plus universelle du libre examen?

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 177  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Université De Bruxelles Paru le
  • Collection : UB lire Fondamentaux
  • ISBN :  2800414359
  • EAN13 :  9782800414355
  • Classe Dewey :  378.493
  • Langue : Français

D'autres livres de Chaïm Perelman

L'empire rhétorique. Rhétorique et argumentation

La rhétorique n'est pas la discipline qui s'occupe essentiellement des figures de rhétorique : celles-ci ne sont plus qu'un outil parmi d'autres pour persuader et convaincre un auditoire. Dans toute sa généralité, elle constitue une théorie de l'argumentation, qui se sert de raisonnements [...

Prix : 170 DH
Traité de l'argumentation

Ce Traité se rattache aux préoccupations de la Renaissance et, par-delà, à celles des auteurs grecs et latins qui ont étudié l'art de convaincre et les techniques de la discussion. Il passe largement les bornes de la rhétorique traditionnelle et envisage surtout les textes imprimés et les...

Chaim Perelman et la pensee contemporaine (French Edition)

Dans le présent volume, des spécialistes venus d'Europe, d'Asie, d'Amérique du Nord, d'Amérique du Sud, d'Israël et d'Australie tentent de faire le point sur l'influence de la pensée perelmanienne, trente-cinq ans après la publication du Traité de l'argumentation. Diverses disciplines sont r...

Voir tous les livres de Chaïm Perelman

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Dans les années 1920, le libre examen fut confronté à de nouveaux adversaires séculiers dont les doctrines, qui niaient la liberté de l'esprit, se situaient en dehors ou même à l'opposé du champ religieux. Il lui faudra les années d'entre-deux-guerres et le conflit mondial pour prendre la mesure de ces défis qui déplacèrent les controverses du domaine de l'enseignement et de la science à celui des libertés démocratiques et de la morale. 175 ans après sa fondation, l'Université de Bruxelles, née d'une idée, doit s'interroger sur ses idéaux et ses principes avec les outils de la recherche, en envisageant le problème du libre examen sous un angle théorique et dans une comparaison dans le temps, au XIXe et au XXe siècle. Cette recherche doit être menée sur trois plans: pourquoi fut fondée l'Université libre en 1834? Comment le concept de libre examen a-t-il évolué depuis son apparition au XVIe siècle jusqu'à son affirmation à l'ULB en 1855? Comment l'ULB est-elle passée d'une attitude intellectuelle axée principalement sur l'anticléricalisme à une conception plus universelle du libre examen?