share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Procès de "la sale guerre"

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Procès de "la sale guerre"

Le Procès de "la sale guerre"

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Procès de "la sale guerre""

Du 1er au 5 juillet 2002, s'est tenu à Paris un procès en diffamation d'une importance exceptionnelle. Le général-major algérien Khaled Nezzar, ex-homme fort du régime et ancien ministre de la Défense, accusait l'ex-lieutenant Habib Souaïdia de l'avoir diffamé, pour avoir notamment déclaré sur une chaîne de télévision : " Chez nous, les hommes politiques sont des généraux, c'est eux qui décident. Il n'y a pas de président. Cela fait dix années qu'il n'y a pas de président, plus même. Il y avait des généraux, ce sont eux les politiciens, c'est eux les décideurs, c'est eux qui ont fait cette guerre. C'est eux qui ont tué des milliers de gens pour rien du tout. " Il n'est pas exagéré de comparer ce procès à celui intenté en janvier 1949 par Victor Kravchenko aux Lettres françaises et qui avait fait connaître pour la première fois au grand public les horreurs du système totalitaire soviétique. Les débats de ces journées de juillet 2002 - où ont été entendus hommes politiques, militaires, journalistes, historiens, victimes du terrorisme islamiste et du terrorisme d'Etat - ont en effet mis a nu la nature réelle de cette " sale guerre " menée depuis plus de dix ans en Algérie et dénoncée par Habib Souaïdia en 2001 dans son livre La Sale Guerre : une violence d'Etat déclenchée par une minorité de généraux soutenus par des civils coupés du peuple, et qui a instrumentalisé la violence islamiste pour rester au pouvoir. Ce livre restitue l'intégralité des débats du procès. On y lira des interventions bouleversantes, mais aussi de nombreuses révélations sur les décideurs militaires algériens. Et surtout, l'extraordinaire sophistication du discours de désinformation qu'ils ont forgé et qui a permis durant des années de cacher la vérité de leurs crimes aux yeux du monde. Un discours que ce livre fait voler en éclats.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 515  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.6cmx23.8cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   La Découverte Paru le
  • Collection : Cahiers libres
  • ISBN :  2707139009
  • EAN13 :  9782707139009
  • Classe Dewey :  965.054 092
  • Langue : Français

D'autres livres de Habib Souaïdia

La Sale Guerre

" J'ai vu des collègues brûler vif un enfant de quinze ans. J'ai vu des soldats se déguiser en terroristes et massacrer des civils. J'ai vu des colonels assassiner, de sang-froid, de simples suspects. J'ai vu des officiers torturer, à mort, des islamistes. J'ai vu trop de choses. Autant ...

Prix : 80 DH
La Sale Guerre

J'ai vu des collègues brûler vif un enfant de quinze ans. J'ai vu des soldats se déguiser en terroristes et massacrer des civils. J'ai vu des colonels assassiner, de sang-froid, de simples suspects. J'ai vu des officiers torturer, à mort, des islamistes. J'ai vu trop de choses. Autant [....]...

La sale guerre : Le témoignage d'un ancien officier des forces spéciales de l'armée algérienne

Ancien parachutiste dans les forces spéciales de l'armée algérienne, Habib Souaïdia apporte dans ce livre le premier témoignage, à visage découvert, d'un officier ayant vécu au jour le jour la "sale guerre" qui a déchiré son pays dans les années 1990. Il raconte ce qu'il a vu : la torture...

Voir tous les livres de Habib Souaïdia

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Du 1er au 5 juillet 2002, s'est tenu à Paris un procès en diffamation d'une importance exceptionnelle. Le général-major algérien Khaled Nezzar, ex-homme fort du régime et ancien ministre de la Défense, accusait l'ex-lieutenant Habib Souaïdia de l'avoir diffamé, pour avoir notamment déclaré sur une chaîne de télévision : " Chez nous, les hommes politiques sont des généraux, c'est eux qui décident. Il n'y a pas de président. Cela fait dix années qu'il n'y a pas de président, plus même. Il y avait des généraux, ce sont eux les politiciens, c'est eux les décideurs, c'est eux qui ont fait cette guerre. C'est eux qui ont tué des milliers de gens pour rien du tout. " Il n'est pas exagéré de comparer ce procès à celui intenté en janvier 1949 par Victor Kravchenko aux Lettres françaises et qui avait fait connaître pour la première fois au grand public les horreurs du système totalitaire soviétique. Les débats de ces journées de juillet 2002 - où ont été entendus hommes politiques, militaires, journalistes, historiens, victimes du terrorisme islamiste et du terrorisme d'Etat - ont en effet mis a nu la nature réelle de cette " sale guerre " menée depuis plus de dix ans en Algérie et dénoncée par Habib Souaïdia en 2001 dans son livre La Sale Guerre : une violence d'Etat déclenchée par une minorité de généraux soutenus par des civils coupés du peuple, et qui a instrumentalisé la violence islamiste pour rester au pouvoir. Ce livre restitue l'intégralité des débats du procès. On y lira des interventions bouleversantes, mais aussi de nombreuses révélations sur les décideurs militaires algériens. Et surtout, l'extraordinaire sophistication du discours de désinformation qu'ils ont forgé et qui a permis durant des années de cacher la vérité de leurs crimes aux yeux du monde. Un discours que ce livre fait voler en éclats.