share_book
Envoyer cet article par e-mail

Après l'Europe de Bruxelles : Une France libre dans une communauté d'Etats souverains

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Après l'Europe de Bruxelles : Une France libre dans une communauté d'Etats souverains

Après l'Europe de Bruxelles : Une France libre dans une communauté d'Etats souverains

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Après l'Europe de Bruxelles : Une France libre dans une communauté d'Etats souverains"

Et si l'Union européenne s'effondrait en 2012 ? C'est dans cette perspective, que l'actualité récente rend de moins en moins invraisemblable, que se sont placés une vingtaine d'experts et de personnalités de droite et de gauche, lors d'un colloque qui s'est tenu à la Sorbonne le 18 juin dernier, d'où est issu un ouvrage collectif original. Une manière originale de célébrer le 70e anniversaire de l'appel du 18 juin que d'envisager que la France retrouve sa pleine liberté de manoeuvre. Parmi les participants à ce travail: les économistes Gérard Lafay et Jean Luc Gréau, l'essayiste Roland Hureaux, Jean-François Geneste, conseiller scientifique du président d'EADS, Simon Archipenko, syndicaliste, Véronique Hervouet, psychanalyste, Jean-Pierre Gérard, président des Numéros un mondiaux français, Jean-Paul Gourévitch, écrivain, Jean-Luc Pujo, président de Penser la France, Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen, Karim Ouchikh, avocat. Loin du discours déploratoire ou revendicatif, les auteurs se placent délibérément dans l' « Après-Bruxelles » pour envisager ce que pourrait être une libre coopération d'«Etats libres dans une communauté d'Etats souverains». Ils passent successivement en revue les questions monétaires, agricoles, la recherche, les questions sociales etc. Se voulant résolument positif, l'ouvrage se conclut sur un projet de traité alternatif à ceux qui sont en vigueur aujourd'hui et dont on voit chaque jour un peu plus l'impasse à laquelle ils ont conduit l'Europe.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 221  pages
  • Dimensions :  2.2cmx14.0cmx20.6cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   François-Xavier De Guibert Paru le
  • Collection : Histoire essentielle
  • ISBN :  2755404590
  • EAN13 :  9782755404593
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Roland Hureaux

Jésus et Marie-Madeleine

Qui était exactement Marie-Madeleine ? Quelle fut la nature de ses relations avec Jésus ? Y a-t-il eu une ou trois Marie-Madeleine ? Depuis vingt siècles, ces questions ont alimenté les controverses religieuses, ésotériques, et même fourni l'alibi romanesque du célèbre Code Da Vinci. A [...

Les nouveaux feodaux : Essai sur la décentralisation

La décentralisation est devenue le pont aux ânes de la pensée politique française. Le gouvernement actuel l'exalte comme la "mère des réformes ". Décentraliser paraît aller de soi. Tout en récusant un jacobinisme dépassé, l'essai tonique de Roland Hureaux met en cause ces évidences. Cont...

L'actualité du gaullisme : Cinq études sur les idées et l'action du général de Gaulle

A l'opposé de la célébration hagiographique, Roland Hureaux propose une vision renouvelée et moderne du gaullisme. Il en montre d'abord le fondement anthropologique : la conception que le général de Gaulle avait du fait national et des responsabilités du président, s'enracine dans une réali...

La grande démolition : La France cassée par les réformes

Pour que la France aille vraiment mieux, il faut abolir (presque) toutes les réformes effectuées depuis vingt ans ! Telle est la proposition provocatrice de Roland Hureaux, l'un des meilleurs connaisseurs de la machine politique et administrative française. Préoccupé par le divorce grandissant ...

Voir tous les livres de Roland Hureaux

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Et si l'Union européenne s'effondrait en 2012 ? C'est dans cette perspective, que l'actualité récente rend de moins en moins invraisemblable, que se sont placés une vingtaine d'experts et de personnalités de droite et de gauche, lors d'un colloque qui s'est tenu à la Sorbonne le 18 juin dernier, d'où est issu un ouvrage collectif original. Une manière originale de célébrer le 70e anniversaire de l'appel du 18 juin que d'envisager que la France retrouve sa pleine liberté de manoeuvre. Parmi les participants à ce travail: les économistes Gérard Lafay et Jean Luc Gréau, l'essayiste Roland Hureaux, Jean-François Geneste, conseiller scientifique du président d'EADS, Simon Archipenko, syndicaliste, Véronique Hervouet, psychanalyste, Jean-Pierre Gérard, président des Numéros un mondiaux français, Jean-Paul Gourévitch, écrivain, Jean-Luc Pujo, président de Penser la France, Paul-Marie Coûteaux, ancien député européen, Karim Ouchikh, avocat. Loin du discours déploratoire ou revendicatif, les auteurs se placent délibérément dans l' « Après-Bruxelles » pour envisager ce que pourrait être une libre coopération d'«Etats libres dans une communauté d'Etats souverains». Ils passent successivement en revue les questions monétaires, agricoles, la recherche, les questions sociales etc. Se voulant résolument positif, l'ouvrage se conclut sur un projet de traité alternatif à ceux qui sont en vigueur aujourd'hui et dont on voit chaque jour un peu plus l'impasse à laquelle ils ont conduit l'Europe.