share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les ennemis complémentaire : Guerre d'Algérie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les ennemis complémentaire : Guerre d'Algérie

Les ennemis complémentaire : Guerre d'Algérie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les ennemis complémentaire : Guerre d'Algérie"

1954-1962 : la guerre d'Algérie blesse en profondeur deux populations, la française et l'algérienne. Germaine Tillion, ethnologue spécialiste de l'Algérie mais aussi ancienne résistante, ne peut rester indifférente à tant de souffrances et à un tel gâchis. Mais, à la différence de ce qui s'était produit en 1940, ses sympathies vont maintenant aux deux côtés, or elle ne veut renoncer ni à son amour de la patrie ni à son amour de la justice. Ce ne sont pas le bien et le mal qui s'affrontent, mais deux ennemis complémentaires : le terrorisme des uns justifie la torture des autres, la torture et les exécutions capitales rendent licites les attentats. Que faire ? Tenter d'arrêter cet engrenage infernal en s'efforçant de comprendre l'origine du mal, en intervenant de toutes ses (faibles) forces pour sauver des vies humaines. Publié pour la première fois en 1960, alors que la guerre n'est pas encore terminée, cet ouvrage est considérablement enrichi dans sa nouvelle édition : il a plus que doublé de volume. A la suite d'une histoire succincte de la guerre, où se rejoignent l'enquête érudite et le témoignage personnel haletant, vient un ensemble bouleversant de documents de l'époque : récit des rencontres avec le responsable des attentats d'Alger, dénonciations virulentes de la torture, plaidoyers contre la peine de mort, réponse cinglante à une attaque de Simone de Beauvoir, correspondance abondante avec le général de Gaulle, interventions pour faire libérer de prison aussi bien les anciens " porteurs de valise " du FLN que les anciens factieux de l'OAS - car Germaine Tillion sait rester " impitoyable pour le crime, pitoyable pour le criminel ". Un livre d'une actualité brûlante à notre époque où d'autres terrorismes se trouvent engagés dans un mortel face à face.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 390  pages
  • Dimensions :  2.0cmx16.0cmx23.6cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Tirésias Paru le
  • ISBN :  291529321X
  • EAN13 :  9782915293210
  • Classe Dewey :  950
  • Langue : Français

D'autres livres de Germaine Tillion

Le harem et les cousins

Un classique sur la condition féminine dans le pourtour méditerranéen. Germaine Tillion nous démontre que l'oppression des femmes, loin d'être le triste apanage de l'Islam, sévit aussi bien dans les pays chrétiens que musulmans dont aucun n'a su totalement repousser cet héritage de la [.....

Prix : 94 DH
Fragments de vie

Décédée en avril 2008 à l'âge de cent ans, Germaine Tillion a connu un destin exceptionnel. Ethnologue et historienne, elle est l'une des premières résistantes en France, avant d'être déportée à Ravensbrück. Pendant la guerre d'Algérie, elle se bat pour empêcher l'horreur qui ...

Prix : 263 DH

Une opérette à Ravensbrück

Résister en écrivant, chanter à la barbe des geôliers nazis pour défendre sa dignité: dans Le camp de Ravensbrück, Germaine redonne vie à Lulu, Nénette, Marmotte et Titine, ses camarades de détention. Convoquant le souvenir des rengaines populaires, du bon vin qui réchauffe, des [....]...

Il était une fois l'ethnographie

Le passé de résistante et de déportée de Germaine Tillion fait oublier qu'elle est aussi une ethnologue, spécialiste de l'Algérie. Elle a passé peu de temps avant la guerre plusieurs années dans les Aurès, une région reculée d'Algérie. C'est le récit de sa vie d'ethnologue qui est relat...

Voir tous les livres de Germaine Tillion

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

1954-1962 : la guerre d'Algérie blesse en profondeur deux populations, la française et l'algérienne. Germaine Tillion, ethnologue spécialiste de l'Algérie mais aussi ancienne résistante, ne peut rester indifférente à tant de souffrances et à un tel gâchis. Mais, à la différence de ce qui s'était produit en 1940, ses sympathies vont maintenant aux deux côtés, or elle ne veut renoncer ni à son amour de la patrie ni à son amour de la justice. Ce ne sont pas le bien et le mal qui s'affrontent, mais deux ennemis complémentaires : le terrorisme des uns justifie la torture des autres, la torture et les exécutions capitales rendent licites les attentats. Que faire ? Tenter d'arrêter cet engrenage infernal en s'efforçant de comprendre l'origine du mal, en intervenant de toutes ses (faibles) forces pour sauver des vies humaines. Publié pour la première fois en 1960, alors que la guerre n'est pas encore terminée, cet ouvrage est considérablement enrichi dans sa nouvelle édition : il a plus que doublé de volume. A la suite d'une histoire succincte de la guerre, où se rejoignent l'enquête érudite et le témoignage personnel haletant, vient un ensemble bouleversant de documents de l'époque : récit des rencontres avec le responsable des attentats d'Alger, dénonciations virulentes de la torture, plaidoyers contre la peine de mort, réponse cinglante à une attaque de Simone de Beauvoir, correspondance abondante avec le général de Gaulle, interventions pour faire libérer de prison aussi bien les anciens " porteurs de valise " du FLN que les anciens factieux de l'OAS - car Germaine Tillion sait rester " impitoyable pour le crime, pitoyable pour le criminel ". Un livre d'une actualité brûlante à notre époque où d'autres terrorismes se trouvent engagés dans un mortel face à face.