share_book
Envoyer cet article par e-mail

Plaidoyer pour la libération de l'homme musulman

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Plaidoyer pour la libération de l'homme musulman

Plaidoyer pour la libération de l'homme musulman

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Plaidoyer pour la libération de l'homme musulman"

Pourquoi en Allemagne tant de garçons turco-musulmans sont-ils en situation d'échec scolaire ? Pourquoi y a-t-il trois fois plus de délinquants parmi eux que parmi les Allemands ? Pour Necla Kelek, les causes de cet échec sont moins imputables à la discrimination sociale et aux carences éducatives, qu'à la façon dont le jeune musulman est élevé par le père. Les coups qu'il reçoit lui inculquent le " respect " qu'on doit à plus fort que soi. La " honte ", c'est la faiblesse de ne pas pouvoir se venger. Cette violence qui régit les rapports sociaux s'appuie sur une vision archaïque du monde tirée du Coran et réaffirmée de génération en génération. Avec La Fiancée importée, Necla Kelek avait déclenché un vif débat autour du mariage forcé. À présent, elle focalise son étude sur les hommes et leur conception clanique de la société qui les empêche de devenir des individus autonomes et responsables. Parce que les constats en sont souvent applicables à la communauté musulmane française, ce livre donne des clés pour comprendre de l'intérieur les pesanteurs traditionnelles et les mentalités qui déterminent le sort des jeunes garçons et gênent voire interdisent leur intégration.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 218  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.6cmx22.2cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Editions Jacqueline Chambon Paru le
  • Collection : EDITIONS JACQUE
  • ISBN :  2877113175
  • EAN13 :  9782877113175
  • Classe Dewey :  290
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Pourquoi en Allemagne tant de garçons turco-musulmans sont-ils en situation d'échec scolaire ? Pourquoi y a-t-il trois fois plus de délinquants parmi eux que parmi les Allemands ? Pour Necla Kelek, les causes de cet échec sont moins imputables à la discrimination sociale et aux carences éducatives, qu'à la façon dont le jeune musulman est élevé par le père. Les coups qu'il reçoit lui inculquent le " respect " qu'on doit à plus fort que soi. La " honte ", c'est la faiblesse de ne pas pouvoir se venger. Cette violence qui régit les rapports sociaux s'appuie sur une vision archaïque du monde tirée du Coran et réaffirmée de génération en génération. Avec La Fiancée importée, Necla Kelek avait déclenché un vif débat autour du mariage forcé. À présent, elle focalise son étude sur les hommes et leur conception clanique de la société qui les empêche de devenir des individus autonomes et responsables. Parce que les constats en sont souvent applicables à la communauté musulmane française, ce livre donne des clés pour comprendre de l'intérieur les pesanteurs traditionnelles et les mentalités qui déterminent le sort des jeunes garçons et gênent voire interdisent leur intégration.