share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un beau jeudi pour tuer Kennedy

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un beau jeudi pour tuer Kennedy

Un beau jeudi pour tuer Kennedy

  (Auteur)


Prix : 89,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le jeudi 8 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un beau jeudi pour tuer Kennedy"

Jeudi 4 juin 1964, dans une cité d'Orly... Le narrateur, quinze ans, déjà grand pour son âge, hésite. Doit-il finir ses devoirs, et ainsi obéir à sa mère, adorable, dure à cuire et débordée par ses nombreux enfants ? Doit-il passer la journée avec un de ses amis, futur loulou caché sur le toit et qui s'imagine, en ce jour anniversaire, abattant John-Fitzgerald Kennedy ? Ou doit-il rejoindre la belle Marie-France, qui habite en face, presque en face, et enfin l'embrasser, sinon mieux ? Daniel Picouly est ici à son meilleur. On l'accompagne dans ces années 60 qu'on dit insouciantes, dans une cité où l'on se parlait alors, où l'on se bagarrait aussi, mais avec tendresse, et l'avenir devant soi. Les personnages sont inoubliables : la jeune Marie-France, premier amour disparu, cheveux aux épaules et jolie jupe rouge, que l'auteur nous fait aimer ; les copains, jeunes ou expérimentés, mal partis ou bons élèves, en groupe ou esseulés, commettant leur premier vol en bande organisé ; Eddy Barclay en quête de talents, qui passe ce jour-là dans sa Cadillac légendaire où s'accrochent les disques d'or ; le narrateur, enfin, volubile, énergique, infatigable... Dans cette " cité Million ", où chaque appartement vaut 1 million de francs, on s'embrasse dans les cages d'escaliers, on s'interpelle du balcon, on se parle d'une cuisine à l'autre par le vide-ordures, on dévore la vie... Tout se passe le temps d'un jeudi : un beau jeudi pour tuer Kennedy. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 279  pages
  • Dimensions :  1.6cmx10.6cmx17.4cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Littérature & Documents
  • ISBN :  225311975X
  • EAN13 :  9782253119753
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Daniel Picouly

Tête de nègre

Paris, septembre 1792. Place du Carrousel, la guillotine tourne à plein régime. Son dernier client ? Un aristocrate mulâtre aux yeux bleus dont la tête intéresse décidément beaucoup de monde... Sitôt coupée, la tête est volée ! Pour la retrouver, le père du mulâtre recrute deux spécial...

Prix : 23 DH
Lulu Vroumette CP

Lulu Vroumette, la petite tortue, a perdu sa carapace ! Elle l'a enlevée pour se baigner et en sortant de l'eau, elle avait disparu. Lulu est catastrophée ! Une tortue sans carapace... on n'a jamais vu ça ! ...

Prix : 50.7 DH

Le Champ de personne

Comment affronter le monde quand on a dix ans, qu'on est le dernier d'une famille de douze enfants et qu'on vit dans un pavillon minuscule depuis que le grand frère a mis le feu à la maison d'avant ? En s'inventant un monde extraordinaire, et en faisant toujours plus de bêtises, si c'est possibl...

Prix : 86 DH
Lulu Vroumette

Sujet : Un beau matin, en arrivant à l'école, Lulu et ses amis s'aperçoivent avec effroi que leur maîtresse a disparu ! Toute la classe se met alors en campagne pour tenter de la retrouver... Voici une nouvelle aventure de Lulu Vroumette et de ses amis Bavouille l'escargot, Rien-ne-sert le [....

Prix : 155 DH

Voir tous les livres de Daniel Picouly

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Jeudi 4 juin 1964, dans une cité d'Orly... Le narrateur, quinze ans, déjà grand pour son âge, hésite. Doit-il finir ses devoirs, et ainsi obéir à sa mère, adorable, dure à cuire et débordée par ses nombreux enfants ? Doit-il passer la journée avec un de ses amis, futur loulou caché sur le toit et qui s'imagine, en ce jour anniversaire, abattant John-Fitzgerald Kennedy ? Ou doit-il rejoindre la belle Marie-France, qui habite en face, presque en face, et enfin l'embrasser, sinon mieux ? Daniel Picouly est ici à son meilleur. On l'accompagne dans ces années 60 qu'on dit insouciantes, dans une cité où l'on se parlait alors, où l'on se bagarrait aussi, mais avec tendresse, et l'avenir devant soi. Les personnages sont inoubliables : la jeune Marie-France, premier amour disparu, cheveux aux épaules et jolie jupe rouge, que l'auteur nous fait aimer ; les copains, jeunes ou expérimentés, mal partis ou bons élèves, en groupe ou esseulés, commettant leur premier vol en bande organisé ; Eddy Barclay en quête de talents, qui passe ce jour-là dans sa Cadillac légendaire où s'accrochent les disques d'or ; le narrateur, enfin, volubile, énergique, infatigable... Dans cette " cité Million ", où chaque appartement vaut 1 million de francs, on s'embrasse dans les cages d'escaliers, on s'interpelle du balcon, on se parle d'une cuisine à l'autre par le vide-ordures, on dévore la vie... Tout se passe le temps d'un jeudi : un beau jeudi pour tuer Kennedy. --Ce texte fait référence à l'édition Broché .