share_book
Envoyer cet article par e-mail

Perdre des théories

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Perdre des théories

Perdre des théories

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Perdre des théories"

Invité à un symposium international sur le roman à Lyon, un double de l'écrivain barcelonais Enrique Vila- Matas est abandonné dans son hôtel, où personne ne vient l'accueillir. Dans sa solitude, il achète un exemplaire du Magazine littéraire dédié à Julien Gracq et tombe sur un article qu'il a lui-même consacré au Rivage des Syrtes. Cette lecture lui donne l'idée d'élaborer une théorie générale du roman. Il veut mettre en évidence la modernité et l'extraordinaire prescience du roman de Julien Gracq - qu'en son temps une partie de la critique avait trouvé désuet - puis en déduit les principaux axes de ce que devra être un roman. Ayant décidé de rentrer à Barcelone, sur le point de repartir, il découvre l'inanité de toute théorie littéraire. Dès lors libéré de ce carcan, il écrira et perdra des pays, voyagera et perdra des théories, les perdra toutes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 62  pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.4cmx17.4cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Christian Bourgois Editeur Paru le
  • Collection : Titres
  • ISBN :  226702084X
  • EAN13 :  9782267020847
  • Classe Dewey :  808.3
  • Langue : Français

D'autres livres de Enrique Vila-Matas

Abrégé d'histoire de la littérature portative

Enrique Vila-Matas est un voleur de noms. Dans une valise, il les transporte sur des chemins étrangers. Europe, Afrique rêvée, au gré d'une fantaisie alerte et armée de lectures orientées dans le sens du plaisir et de la grâce. Qu'il ouvre sa valise, les noms s'échappent - Duchamp, [....]...

Chet Baker pense à son art

"Je peux imaginer un critique immergé dans le vague flottement d'une nuit de sa vie, essayant d'écrire un long texte d'un genre qu'il appelle "fiction critique" et qui, presque sans s'en rendre compte, malgré la contrariété initiale que cela représente pour lui, se transforme en observateur et...

Bartleby et compagnie

À travers une série de figures littéraires fictives ou non Bartleby et compagnie pose la question qui taraude tout écrivain « à quoi bon écrire ? ». Bartleby et compagnie a été couronné par le Prix Médicis du meilleur livre étranger. --Ce texte fait référence à une édition épuisée...

Enfants sans enfants

" Chacun de ces textes recèle une citation de Kafka. C'est l'un des impératifs que l'auteur s'est donné. Kafka a vécu quarante et un ans: ce recueil doit couvrir quarante et un ans de l'histoire de l'Espagne, et chaque récit doit s'inscrire dans une région différente. Un fils sans fils, ce qu...

Voir tous les livres de Enrique Vila-Matas

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Invité à un symposium international sur le roman à Lyon, un double de l'écrivain barcelonais Enrique Vila- Matas est abandonné dans son hôtel, où personne ne vient l'accueillir. Dans sa solitude, il achète un exemplaire du Magazine littéraire dédié à Julien Gracq et tombe sur un article qu'il a lui-même consacré au Rivage des Syrtes. Cette lecture lui donne l'idée d'élaborer une théorie générale du roman. Il veut mettre en évidence la modernité et l'extraordinaire prescience du roman de Julien Gracq - qu'en son temps une partie de la critique avait trouvé désuet - puis en déduit les principaux axes de ce que devra être un roman. Ayant décidé de rentrer à Barcelone, sur le point de repartir, il découvre l'inanité de toute théorie littéraire. Dès lors libéré de ce carcan, il écrira et perdra des pays, voyagera et perdra des théories, les perdra toutes.