share_book
Envoyer cet article par e-mail

La gouvernance des entreprises coopératives

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La gouvernance des entreprises coopératives

La gouvernance des entreprises coopératives

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La gouvernance des entreprises coopératives"

Dans la plupart des pays industrialisés ou de la sphère occidentale les coopératives font l'objet d'un regard différent depuis l'avènement de la mise en place de la nouvelle économie et du développement des politiques économiques d'inspiration libérale. Dans ce contexte, il semblerait que les entreprises coopératives se présentent comme une réponse face aux conséquences de la transformation du contexte économique et politique. La découverte pour certains de leurs atouts peut être l'occasion de remettre à l'ordre du jour une autre manière de faire de l'économie. Les organisations coopératives se fondent sur des valeurs spécifiques et particulières qui ont pendant des décennies construit et façonné les contours de leur mode de gouvernance. Toutefois, le développement d'une organisation, si coopérative soit-elle, n'échappe pas aux interrogations et aux évolutions propres de son activité. La gouvernance participative se confronte aux réalités du marché. Comment préserver l'identité coopérative dans les différents secteurs alors que la recherche d'efficacité est de mise partout? La croissance de la coopérative est-elle compatible avec les principes coopératifs? Ces questions sont d'autant plus aiguës que les valeurs défendues par ces organisations peuvent renvoyer à la notion de responsabilité sociale. Comment celle-ci évolue-t-elle ou apparaît-t-elle dans les pratiques du secteur? Le cadre étatique est un facteur parfois déterminant d'impulsion ou d'accompagnement de ces entreprises. Si certains pays connaissent un développement et une interaction forte sur le plan institutionnel, d'autres se caractérisent par une intervention plus timorée. Quel que soit l'impact sociétal d'une coopérative, il est intimement lié au territoire. Depuis 2003 l'université de Bretagne occidentale, mène conjointement avec dix autres universités européennes et latino-américaines, une réflexion sur le domaine des entreprises coopératives. Cette réflexion a conduit à créer un réseau international universitaire des études coopératives (RULESCOOP). Le présent ouvrage résulte d'une sélection des communications présentées au colloque international RULESCOOP qui a eu lieu en 2006, au sein de l'Institut d'administration des entreprises.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 204  pages
  • Dimensions :  1.6cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 158.8g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Des Sociétés
  • ISBN :  2753505160
  • EAN13 :  9782753505162
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Dans la plupart des pays industrialisés ou de la sphère occidentale les coopératives font l'objet d'un regard différent depuis l'avènement de la mise en place de la nouvelle économie et du développement des politiques économiques d'inspiration libérale. Dans ce contexte, il semblerait que les entreprises coopératives se présentent comme une réponse face aux conséquences de la transformation du contexte économique et politique. La découverte pour certains de leurs atouts peut être l'occasion de remettre à l'ordre du jour une autre manière de faire de l'économie. Les organisations coopératives se fondent sur des valeurs spécifiques et particulières qui ont pendant des décennies construit et façonné les contours de leur mode de gouvernance. Toutefois, le développement d'une organisation, si coopérative soit-elle, n'échappe pas aux interrogations et aux évolutions propres de son activité. La gouvernance participative se confronte aux réalités du marché. Comment préserver l'identité coopérative dans les différents secteurs alors que la recherche d'efficacité est de mise partout? La croissance de la coopérative est-elle compatible avec les principes coopératifs? Ces questions sont d'autant plus aiguës que les valeurs défendues par ces organisations peuvent renvoyer à la notion de responsabilité sociale. Comment celle-ci évolue-t-elle ou apparaît-t-elle dans les pratiques du secteur? Le cadre étatique est un facteur parfois déterminant d'impulsion ou d'accompagnement de ces entreprises. Si certains pays connaissent un développement et une interaction forte sur le plan institutionnel, d'autres se caractérisent par une intervention plus timorée. Quel que soit l'impact sociétal d'une coopérative, il est intimement lié au territoire. Depuis 2003 l'université de Bretagne occidentale, mène conjointement avec dix autres universités européennes et latino-américaines, une réflexion sur le domaine des entreprises coopératives. Cette réflexion a conduit à créer un réseau international universitaire des études coopératives (RULESCOOP). Le présent ouvrage résulte d'une sélection des communications présentées au colloque international RULESCOOP qui a eu lieu en 2006, au sein de l'Institut d'administration des entreprises.